Hornets

LaMelo Ball cartonne et les Hornets bourdonnent : 31 points et la win pour le ROY dans un match ÉNORME face aux Pacers

La dinguerie de la nuit en provenance du Madison Square Garden nous aurait presque fait oublier que le Spectrum Center a également vécu un sacré baptême pour cette saison 2021-22. Un match qui aurait très bien pu tomber dans la catégorie des mixtapes de Domantas Sabonis et du petit nouveau… Chris Duarte, mais un monstrueux run au troisième quart-temps et un fabuleux LaMelo Ball ont finalement inversé la tendance. La hype est bien présente à Charlotte, même Mason Plumlee est devenu à la mode.

Pendant un quart-temps on a bien cru que ce match serait l’occasion pour Domantas Sabonis d’aller taper le record de Wilt Chamberlain, après tout le molosse lituanien leur fait la chanson à chaque fois depuis environ deux ans. La vingtaine de pions en douze minutes et sans ne rien rater, parce que la raquette des Hornets est tellement confortable pour y fabriquer du miel. Grâce à un écart rapide en début de match, du fait également des premières très bonnes minutes du rookie Chris Duarte, les Pacers resteront ainsi en tête une grande partie de la soirée sans vraiment trembler, même si dans le même temps un certain… LaMelo Ball faisait déjà son show, notamment du parking avec une étonnante adresse tah Steph Curry des grands soirs. Un Spectrum prêt à exploser et un Eric Collins déjà beaucoup trop chaud aux commentaires, mais ça c’était avant le « vrai » coup de chaud.

Le vrai coup de chaud ? Il interviendra au troisième quart-temps avec un incroyable 28-2 passé des mains du ROY 2021 mais aussi du duo Mile Bridges / Gordon Hayward, ce dernier so smooth lors d’un opener et ça fait du bien. En face le peuple rural est KO debout, les Hornets sont devant et la fin de match s’annonce complètement folle. Domantas Sabonis met les mains dans le cambouis met ne trouve plus le cercle aussi facilement qu’en début de match, et par chance pour les hommes de Rick Carlisle le nouveau crack maison Chris Duarte décide de jouer les leaders, bah voyons. Les Pacers recollent, croient même se diriger vers une victoire houleuse après une faute (inexistante) sifflée à Kilomètres Ponts et deux lancers du fils d’Arvydas, mais Ball Don’t Lie comme dirait le Rasheedou et c’est finalement P.J. Washington qui se présentera sur la ligne pour donner la victoire aux Frelons. Dépouillé par une nana mais aucune pression aux lancers, et Pièce Jointe parachèvera finalement un succès tout fou des hommes de James Borrego, succès à mettre clairement au crédit d’une force de frappe assourdissante en attaque et principalement d’un LaMelo Ball adroit, polyvalent, surexcité et bien clutch pour couronner le tout.

Premier match et première victoire pour les Hornets, premier match et première masterclass pour le meilleur de la triade Ball. 31 points, 9 rebonds, 7 passes et 2 steals, 11/23 au tir dont 7/9 du parking, le tout en moins de 30 minutes passées sur le terrain car le survitaminé Ish Smith a également très bien tenu son rang de back-up nain. Allez, on y retourne, comme chaque année, avec le traditionnel crush de début de saison pour la franchise de Charlotte. Pourvu que ça dure, on verra bien hein.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top