Lakers

Talen Horton-Tucker s’est déchiré un ligament du pouce droit : intervention chirurgicale oblige, les Lakers reprendront sans leur jeunot

On a beau vanner la « maison de retraite » des Lakers, là ça commence à être véritablement tendu.

Source image : YouTube

Premier cheveu dans la soupe, l’infirmerie des Lakers édition 2021-22 ouvre d’ores et déjà ses portes. Le malheureux du jour s’appelle Talen Horton-Tucker qui est pourtant l’un des seuls bambins de l’effectif angelinos, l’occasion pour les mythos du troisième âge de ressortir la classique : « moi à ton âge, je courrais huit marathons pour aller à l’école ». M’enfin, voilà une bien dure nouvelle pour la franchise californienne.

On ne dit pas que les sorties à 2 points et 7 rebonds de Russell Westbrook sur cette présaison nous empêchent de dormir, simplement qu’il est toujours utile d’avoir un back-up de niveau titulaire en cas de prise de conscience générale. Eh oui, ça a beau crier vers les caméras après une grosse prise de contact, on aimerait que le backcourt des Lakers repose sur autre chose que des tirs aux trajectoires quasi linéaires. Qu’est-ce qu’on est content de pouvoir compter sur Talen Horton-Tucker dans un rôle d’excellent suppléant, lui qui… mais non ? Mais si, le quarante-sixième choix de la Draft 2019 vient de se rompre un ligament du pouce droit, si l’on en croit le très bien informé Shams Charania. Bien que notre expérience de médecin soit presque nulle – pour ne pas dire inexistante – le rédacteur s’est déjà occupé personnellement de la boite à pansements pendant la kermesse de l’école Soizic Chevrolier à Lannion. Quelle analyse docteur ? Eh bien, le terme « déchirure du ligament » agresse l’esprit mais sa chute termine sur le mot « pouce », un matelas on ne peut plus rassurant tant cette partie du corps est toute petite. La blessure serait donc moyennement grave, une analyse bancale mais offerte par l’équipe médicale de TrashTalk. Et si cela ne suffit pas, un ingénieux doc est apparu sous le tweet de Shams Charania, mentionnant que s’il s’agit de la blessure la plus fréquente du ligament du pouce – c’est-à-dire celle du ligament collatéral ulnaire – Talen Horton-Tucker sera probablement opéré avec une attelle interne (développée par le Docteur Steven Shin à Los Angeles). La durée de convalescence se situerait donc entre 6 et 8 semaines.

Qu’est-ce que cela doit faire mal aux Lakers, de savoir qu’ils sont amputés de jeunes jambes avant même le début des joutes de régulière. On a beau trouver les vannes sur la « maison de retraite » angelinos un peu lourdotes, la rotation de Frank Vogel va violement perdre en intensité, ou du moins, en endurance. Auteur d’une honorable saison rookie, Talen Horton-Tucker a confirmé l’an dernier en posant des moyennes de 9 points, 2,6 rebonds, 2,8 assists et 1 interception à 46% au tir, dont 28% à 3-points. Un exercice sophomore qui a soulagé les cadres de tâches ingrates, tout en leur octroyant du bon repos. On espère donc l’analyse du docteur chelou concordante avec la réalité, auquel cas THT reviendrait au plus tard dans deux mois, soit une dizaine de jours avant le Christmas Day. D’ici là, Mister Vogel aura largement eu le temps de jauger ses joueurs et il sera plus compliquée pour l’arrière complet de se frayer un chemin entre les Malik Monk, Kendrick Nunn et autre Kent Bazemore. Pas de bol, vraiment pas.

« Et si tu n’existais pas, dis-moi comment j’existerais… », des mots que toute la Lakers Nation souhaite adresser au futur crack qui trouvera une solution pour ressouder les ligaments du pouce droit en moins de 24h.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top