Highlights

Les highlights de la saison 2020-21 de James Wiseman : le pivot des Warriors a volé sous le radar mais attention ça envoie

Avec Wiseman, Marcel Larceau n’a qu’à bien se tenir.

Source image : League Pass

Entre les belles performances et les… petits bobos, James Wiseman aura vécu une première saison particulière. Le numéro deux de la draft 2020 a montré de très belles choses sur les parquets NBA et tant offensivement que défensivement le rookie s’est fait une belle place chez les Warriors. A confirmer cette saison mais attention, les flashs sont extra ! 

Lorsque l’on parle des rookies de la saison passée, un intérieur de Golden State a souvent été oublié. Eclipsé par les performances de LaMelo Ball ou Anthony Edwards, celui qui a été drafté entre les deux a pourtant montré de très belles choses. Pas mal d’incertitude tournait pourtant autour du cas James Wiseman. En effet, choisi par les Warriors, on se demandait même avant que la saison ne démarre… s’il allait rester à Golden State, et le cas échéant s’il allait avoir du temps de jeu et une place dans le projet. Réponse dès le season opening à Brooklyn, le jeune intérieur est propulsé en première ligne, titulaire en 5. Et dès ce premier match, on va voir de belles choses. Par la suite, ça sera un peu plus compliqué et après seulement 20 matchs une première blessure vient l’embêter. Il passera ensuite une fin de saison galère, alternant entre de plus ou moins bons passages sur le parquet et à l’infirmerie. Résultat, 39 matchs joués pour 11,5 points et 5,8 rebonds et 0,9 contre de moyenne. De bonnes stats mais un peu en dessous néanmoins de ce que l’on attend d’un pick 2.

Mais si la production limitée et les blessures qui l’ont écarté en fin de saison donnent l’impression que Wiseman n’a pas été efficace, attention. Sur le parquet, l’intérieur de 2m13 a montré une large panoplie. Sur les highlights ci-dessous on le voit ainsi très mobile, avec du jump, capable de conclure avec de nombreux dunks en alley-oop ou sur contre-attaques. Pivot rim-runner, il a aussi montré de belles choses dans le jeu au poste avec une capacité étonnante de finition sur certaines actions. Wiseman n’avait pas peur non plus d’avoir la balle en main, car il osait parfois remonter le ballon. Et en tête de raquette, il pouvait aussi partir attaquer avec son rapport vitesse-taille assez impressionnant. Défensivement, sa longueur a aussi servi d’arme de dissuasion, protégeant bien la raquette des Warriors, tandis que sa mobilité peut aussi lui permettre de contrer certains joueurs plus petits. S’il s’égare parfois en défense ou au rebond et qu’il tente des choses compliquées en attaque, pour un rookie rien d’alarmant. L’éventail proposé montre que l’on est en présence d’un crack. En lutte avec le seul Kevon Looney la saison prochaine au poste 5, James Wiseman devrait bien être le pivot titulaires des Warriors. Il en a en tout cas toutes les qualités, reste à savoir comment le corps et la tête vont suivre.

De très jolis flashs donc la saison dernière pour James Wiseman. Monstre athlétique avec une technique et une finesse très honorables, il possède une variété qui doit lui permettre d’aller loin. Chez des Warriors compétitifs la saison prochaine, attention,ça peut être explosif !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top