Heat

Jimmy Butler lance sa marque de café : le test de la bulle d’Orlando a été concluant, allez, café, applaudissez l’homme d’affaires

JImmy Butler 4 octobre 2021

Tout a commencé avec des cafés vendus 20 balles dans la bulle, puis Jimmy Butler s’est dit qu’il y avait peut-être un marché à prendre.

Source image : YouTube

Tout a commencé avec des cafés vendus 20 balles dans la bulle, puis Jimmy Butler s’est dit qu’il y avait peut-être un marché à prendre. Une belle histoire d’entrepreneuriat bien sérieux, un projet réfléchi, qui catapulte donc aujourd’hui le leader du Heat dans le monde des affaires. Allez, café !

Souvenez-vous, en août 2020 une grande partie de la NBA se retrouvait cloitrée à Disneyland, pour jouer la fin d’une saison tronquée dans une bulle. Allers-retours à la salle et on rentre à l’hôtel après une douche express, les privilèges de la grande vie en moins pour éviter de propager ce foutu virus. Pendant ce temps ? Jimmy Butler se rend compte que dans les couloirs des télos d’Orlando certains sont des amateurs de… café, alors Jimmy joue les brigands et se met à rentabiliser sa machine à Espresso à 100 balles en vendant des cafés… 20 balles. La clientèle est toute trouvée puisque dans le quartier ne vivent alors que des mecs à 10 millions la saison voire beaucoup plus, et Buckets se met à faire des journées à plus de… 2000 billets, en faisant alors l’effort de l’originalité puisqu’il propose au choix des Espressos, des Macchiatos, des Latte, des Capuccino, bref Jimmy est allé au Lidl du coin.

Un an plus tard, Jimmy se lance donc officiellement dans le business puisque ce petit marché obscur lui a permis de s’offrir une nouvelle passion. En effet, depuis 2020 Buckets s’est renseigné, il s’est documenté et il a même voyagé jusqu’au Costa Rica afin d’intégrer pleinement ce coffee biz, jusqu’à se lancer aujourd’hui sur le marché, pile le jour de la Journée Internationale du Café, et on vous jure que cette journée existe. Bigface Coffe Brand est donc né, une marque déposée qui propose pour le moment des mugs ou des NFT mais très vite vous pourrez donc vous faire livrer une palette de café made in Butler, pour des sommes astronomiques on imagine. Se faire un peu de pognon mais surtout faire connaitre des saveurs et redonner leurs lettres de noblesses aux producteurs, tels sont les premiers objectifs de Jim, et on loue ne tout cas le projet, un projet original mais un projet qui colle finalement parfaitement au bonhomme.

Le café de Mickey était dégueulasse alors Jimmy Butler a pris le caféier par les cornes et s’est mis au boulot. On tient peut-être un plan d’après-carrière original, et on va clairement rester aux nouvelles en vue d’un éventuel partenariat dans les années à venir. Parce que si on doit mettre la tronche de Jimmy à chaque fois qu’on tweete « Allez, café », on n’est évidemment pas contre.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top