Bulls

Les highlights de Patrick Williams en 2020-2021 : un sur-athlète qui défend fort, le taureau le plus taureau des Taureaux ?

Patrick Williams

Les comparaisons avec Kawhi sont un poil prématurées, mais on peut comprendre d’où elles sortent.

Source image : Youtube/ HoopsRegion

Au milieu d’un exercice 2020-2021 mouvementé et plutôt décevant, les Bulls ont néanmoins pu se satisfaire de leur rookie Patrick Williams. Après une saison agréablement surprenante, l’ailier-fort se classe déjà parmi les 3&D les plus prometteurs de la Ligue à seulement 20 ans.

Drafté en quatrième position par les Bulls l’année dernière, Pat Williams était annoncé par beaucoup comme un futur bust. Le freshman de Florida State était en effet prévu autour du dixième choix, mais les Taureaux ont décidé de lui faire confiance bien plus tôt, et ils ont… bigrement bien fait. Le rookie nous a pondu une saison de 71 matchs à 9,2 points, 4,6 rebonds et 1,4 assist de moyenne en 28 minutes par match, à 48% au shoot dont 39% depuis la ferme. Une belle ligne de stats qui lui a d’ailleurs valu d’être sélectionné dans la All-Rookie Second Team. Pourtant annoncé come un piètre shooteur à la mécanique douteuse, the Paw a finalement flirté avec la barre symbolique des 40% de réussite, donnée à prendre avec des pincettes puisqu’il ne tentait que deux petits 3-points par match. Mais là où le garçon s’est principalement distingué n’est pas dans la production numérique, mais bien en défense. Grâce à son corps de 2 mètres 01, ses 97 kilos et son envergure de 213 centimètres, le natif de Charlotte est un vrai taureau dans sa moitié de terrain et est capable de défendre des postes 2 à 4. Bien que le garçon était principalement comparé à Paul Millsap avant sa Draft, on pourrait bien se diriger vers un profil à la OG Anunoby au final. Comme le Raptor, P-Will est en effet un athlète bien au-dessus de la moyenne, aussi bon slasheur que shooteur et qui sait bouger sans le ballon. Le Bull a également un potentiel de playmaker intéressant à développer, mais pour cela, il faudrait qu’il améliore son handle et son drive.

Cette année, Patpat devrait recevoir plus de temps de jeu grâce aux départs de Lauri Markkanen et d’Otto Porter Jr qui venaient remplir inutilement la rotation à son poste. Avec l’arrivée de Derrick Jones Jr., un tandem de gros défenseurs bien athlétiques pourrait d’ailleurs se former sur les postes de forward. Les Bulls dans leur ensemble possèdent un gros « potentiel » défensif avec la capacité de proposer un lineup Lonzo – Caruso -Jones Jr. -Williams -Tony Bradley/Vucevic bien intimidant, et Billy Donovan aura même la possibilité d’insérer un des deux Johnson dans le 5 pour aligner une défense capable de tout switcher. Attention cependant pour PW à sa progression en attaque car l’arrivée de DeMar DeRozan aux côtés de Zach LaVine et Niko Vucevic pourrait bien limiter les opportunités offensives de notre Patou. P-Dub a néanmoins pu apprendre quelques tips grâce à Thaddeus Young l’année dernière et devrait mettre à profit son expérience et ses nouveaux coéquipiers pour trouver de nouvelles ressources. On compte surtout sur Lonzo pour envoyer des beaux caviars au jeunot à la teinture et que ce dernier continue à claquer de gros tomars pour sa saison sophomore.

Pendant l’été, Williams nous a confirmé son bon début de carrière NBA en étant sélectionné dans la All-Summer League Second Team grâce à des moyennes de 21 points et 8 rebonds, histoire de montrer qu’il ne fait que commencer. Attention cependant car il est coupé dans son élan par une vilaine entorse à la cheville qui l’éloigne des parquets pour 4 à 6 semains .On s’attend néanmoins à ce que le Pat fasse mieux dés son retour pour sa seconde saison, et pourquoi pas aller chercher les 40% à 3-points et surtout une All-Defensive Team.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top