Summer League

Summer League de Las Vegas – Episode 1 : Cade Cunningham a rentré ses premiers buckets… mais la sensation de la nuit se nomme Jalen Green

Jalen Green 9 août 2021

Jalen Green, Cade Cunningham, Scottie Barnes, Juhann Begarin, Theo Maledon et même LiAngelo Ball, il y avait du beau monde cette nuit sur les parquets de Las vegas.

Source image : YouTube

A peine le temps de se retourner après une fin de tournoi olympique haute en couleurs que la Summer League de Las Vegas pointe le bout de son nez. Traditionnel théâtre des premiers exploits des futurs (déjà ?) cracks de la Ligue. Des lottery picks et des gamins amenés à peser dès cette saison dans leurs franchises respectives évidemment, mais aussi quelques Français (neuf au total) et des garçons sortis de l’épicerie du coin de la rue qui donnent tout pour se faire un nom, parce que sur un malentendu ça peut passer. Allez, petit récap de ce que vous avez loupé – ou pas – cette nuit, on y va tranquillement mais on y va quand même.

Les résultats de la nuit :

  • Celtics – Hawks : 85-83
  • Raptors – Knicks : 89-79
  • Blazers – Hornets : 93-86
  • Rockets – Cavaliers : 84-76
  • Thunder – Pistons : 76-72
  • Heat – Nuggets : 97-77
  • Lakers – Suns : 73-72
  • Wizards – Pacers : reporté

Celtics – Hawks : pas loin d’être l’un des matchs les plus intéressants  de la nuit et ce dès le début de soirée. Côté Hawks le GOAT de chaque été Admiral Schofield et le fifou Jordan Bell passaient  mais tout le monde s’en fout, Sharife Cooper a également pointé le bout de son nez avec 11 points, 6 passes et quelques actions street, mais pour les pioupious c’est surtout le pick 20 de la Draft et ancien Blue Devils Jalen Johnson qui  assuré avec 20 points, 10 rebonds, une énorme contre sur Edwards, une belle activité et presque le tir de la gagne. « Presque » car en face Payton Pritchard (23/5/5 à 7/15 du parking) et Romeo Langford ont fermé la boutique, pour des C’s qui se pointaient également avec les « anciens » Carsen Edwards et Aaron Nesmith, avec le crackito Yam Madar et avec baby Juhann Begarin, auteur pour sa première sortie d’un match encourageant avec 7 points, 5 rebonds et, cerise sur le Juhann, l’interception de la gagne dans les dernières secondes.

Raptors – Knicks : là aussi quelques têtes qu’on était quand même pressé de voir ou revoir. Scottie Barnes évidemment, étonnant pick 4 de la dernière Draft et venu renforcer la Team Grands Bras des Dinos, a assuré pour ses premiers (grands pas). 18 points, 10 rebonds, 5 passes, 2 steals et 1 contre, de la défense, du tir, des rebonds offensifs, bref une belle première pour Scottie, dans une victoire assez tranquille des Raptors. A noter également le gros match côté Toronto d’un Malachi Flynn déjà bien trop bon pour ces conneries, et la présence de Justin Champagnie, mais ça c’est juste parce que le nom est marrant. Pour les Knicks ? Un duo était particulièrement attendu et a plutôt répondu présent. Immanuel Quickley (15/6/8/2) et Obi Toppin (24 points et 8 rebonds), qui ont sacrément arrosé (4/21 à 3-points en cumulé) mais qui semblent résolus à prendre ce qu’il y a à prendre à Vegas. On note également les débuts timides en bout de banc de Lucas Vildoza, entrevu à Tokyo et signé par les Knicks il y a quelques mois.

Blazers – Hornets : pas mal de têtes connues pour ce troisième match de la soirée. Pour les Blazers ? Emmanuel Mudiay et Mike Beasley, la Summer League qu’on aime, et surtout le revenant… Kenneth Faried, auteur de 8 points, 8 rebonds, 2 contres et 2 steals pour son premier match NBA depuis 1972 environ. Le héros de la soirée pour Portland se nomme néanmoins Antonio Blakeney avec ses 27 points à 9/10 en sortie de banc, alors que pour les Hornets James Bouknight a réussi ses débuts avec 19 points à 7/14, alors que pour les Hornets notre idole DJ Carton a posé ses valises, alors que pour les Hornets la sensation de la nuit nous est venue de… LiAngelo Ball, auteur devant le frangin de 16 points à 5/8 du parking. Pas dit que Lili aura droit à son carton mais tout de même, quelle famille.

Rockets – Cavaliers : pas loin d’être le match le plus attendu de la soirée. Et on monte crescendo avec tout d’abord les Cavs, probablement tout heureux de découvrir l’intensité déployée par Kabengele, les responsabilités offensives prises par Isaac Okoro (17 points à 7/13 au tir), le gros match de Lamar Stevens et, surtout, l’envergure incroyable de leur pick 3 de Draft Evan Mobley, en difficulté au tir mais auteur d’une rentrée vraiment TRES intéressante. Malgré tout la hype de la soirée… porte le maillot des Rockets. Alperen Sengun tout d’abord, auteur d’un gros double-double avec 15 points et 15 rebonds et qui s’est fait remarquer avec une manière très… étrange de se préparer avant ses lancers, mais surtout Jalen Green, assez incroyable pour ses débuts avec 23 points, 5 rebonds et surtout des skills qui donnent déjà envie d’en reprendre tant le garçon parait facile et désireux de bouffer tout ce qui se met en travers de sa route. Les Rockets première équipe League Pass de la saison, c’est validé.

Thunder – Pistons : match ô combien intéressant pour nous les Français, et d’autant plus si vous êtes fans des Pistons. Deux Gaulois pour le Thunder, avec un Théo Maledon qui s’amuse déjà dès le mois d’août (15/5/11) et un Jaylen Hoard lui aussi titulaire et auteur d’un bon premier match avec 6 points et 10 rebonds, mais une première mauvaise nouvelle avec la blessure à la cheville du pick 6 Josh Giddey, obligé de quitter les copains après à peine cinq minutes sur le parquet. Pour les Pistons ? La planète basket attendait évidemment les premiers pas de Cade Cunningham et ils furent discrets mais efficaces. 12/6/2/2/2 à 5/17, un premier tir rentré sur une passe d’un Killian Hayes déjà bien saignant à la distrib (6 points, 9 rebonds et 5 passes), une impression de facilité en attaque, on le savait, et surtout de l’activité en défense et ça c’est une sacrée bonne nouvelle. Les anciens Saddiq Bey et Saben Lee sont également là et plutôt en forme, Luka Garza a montré le bout de son nez et Sekou Doumbouya a eu un peu de mal à se montrer, souvent utilisé comme poste 4/5 et pas vraiment à l’aise pour ses débuts.

Heat – Nuggets : on se rapproche de la fin de la nuit et on ne vous cache pas qu’à cette heure-là ça commençait à tirer. Sous les yeux de Bam Adebayo le Heat a déroulé, sans la sensation Omer Yurtseven mais grâce aux anciens de la maison KZ Okpala et Max Strus et à la belle surprise et ancien Bulldog Robert Nembhard (18 points à 8/12). Pour les Nuggets gros match du futur GOAT de Vegas Bol Bol avec 21 points à 11/13 aux lancers, mais clairement pas grand chose à se mettre sous la dent sur ce match, on peut pas non plus être hypé tout le temps.

Lakers – Suns : dernier match de la nuit, le soleil qui commence à se lever, et une fin de match parfaite pour lancer correctement la journée. Trop de Smith et d’Alexander côté Suns mais ce sont bien les deux sophomores qui font leur match, avec notamment un Jalen Smith qui rentre des 3+1, on aura tout vu. Pour les Lakers Joel Ayayi est dans la place et court beaucoup sans pour autant trouver le chemin du panier, et le meilleur moment de ce match sera finalement… ses dernières secondes, avec un tout d’abord un shoot bien clutch de Mac McClung pour égaliser à 16 secondes de la fin, avant que son poto Austin Reaves ne donne la victoire aux Lakers sur une drôle de claquette / rebond offensif à deux secondes du buzzer. Allez zou, on enchaine.

Le programme de ce soir :

  • 21h : Pelicans – Bulls
  • 22h : Mavericks – Sixers
  • 23h : Nets – Grizzlies
  • 0h : Hornets – Kings
  • 1h : Spurs – Wolves
  • 2h : Magic – Warriors
  • 3h : Clippers – Bucks
  • 4h : Suns – Jazz

Allez, repos, et dans quatorze heures environ on y retourne. NBA never stops, et on dormira quand on sera mort.

1 Comment

1 Comment

  1. Bulbizar

    9 août 2021 à 11 h 04 min at 11 h 04 min

    *Scottie Barnes à 18 points 10 rebonds et 5 assists 2 steals et un contre plutôt
    Mais merci pour l’article et la couverture 🙂

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top