Jeux Olympiques

Preview France – Italie : l’Equipe de France est face à son destin, et 50 millions (presque) de Français pousseront les Bleus à 10h20

public 2 août 2021

Rare image du peuple français fêtant un Dream Shake de Rudy Gobert.

Source image : YouTube / TrashTalk

Allez les gars, c’est maintenant. C’est pas demain c’est pas hier, cette phrase ne sert à rien mais on s’est compris. A 10h20 en tout cas, la France du basket sera devant son écran pour pousser fort ses héros, même si la nuit à peine écoulée aura peut-être déjà laissé des traces. Mais quand on aime on ne compte pas, sauf les points d’Evan Fournier.

10h20, et on saura alors quelle équipe la France affrontera en cas de victoire face à l’Italie. Stop, mauvaise idée. Mauvaise idée car c’est bien sur ce match et pas un autre que les Bleus devront se concentrer, sans faire l’erreur de croire qu’ils sont meilleurs que les Italiens, même si c’est vrai, en leur prouvant en tout cas cet état de fait sur le terrain. Des Italiens méritants et pas là par hasard, des Italiens exceptionnels lors du TQO de Belgrade et rejoints depuis par Danilo Gallinari, des Italiens solides en poule avec deux victoires face au Nigeria et à l’Allemagne et, surtout, très bons malgré la défaite face à l’Australie. Cette équipe d’Italie qui est-elle ? Une équipe qui sait jouer ensemble, une équipe qui a su profiter à plein des fenêtres FIBA pour se fabriquer un collectif et une identité. Avec des visages connus de la communauté NBA certes (Danilo donc mais aussi Nicolo Melli et Nico Mannion), mais également des leaders un peu moins famous mais pour autant références sur le Vieux Continent (Achille Polonara, Simone Fontecchio, Gennaro Gattuso). Une furia bleue capable de prendre feu à tout moment et il faudra être prêt, prêt à défendre, prêt à courir, prêt à muscler le jeu tels des Robert Pirès post-causerie de Mémé.

Match piège par excellence mais soyons clairs, l’Equipe de France possède en ses rangs de quoi gêner considérablement la folie italienne. Evan Fournier devra poursuivre sur sa formidable lancée, Nando De Colo n’a jamais paru aussi serein en Bleu, nos intérieurs sont solides et complémentaires, Nico Batum inspire la confiance, nos role players ont chacun leur mot à dire et il ne faudra surtout pas dire à notre adversaire du jour qu’il nous arrive de couper nos spaghettounes et même, parfois, de les manger avec du pain et/ou du ketchup. Physiquement ? La France semble au dessus. Athlétiquement ? Pareil. Individuellement ? Pas sûr qu’Yvette Horner et sa papatte gauche ne tienne la distance face à nos meneurs. Bref, faisez pas les cons les gars, c’est pas que c’est « facile », c’est plutôt que vous avez les moyens de vous rendre ce match « facile », pour la 200ème de Vincent Collet à la tête de l’EDF.

10h20, Saitama, des allumettes pour garder les yeux ouverts, TrashTalk en live avec quelques cernes et le cœur qui saigne en bleu, en blanc et en rouge. Le défi est immense pour l’Equipe de France, pour rejoindre probablement Luka Doncic en demi-finale, ce sera une autre paire de manche mais… hop hop hop qu’est-ce qu’on a dit : focus Italie, on va quand même pas leur laisser l’Euro de foot, le 100m hommes ET le tournoi de basket non ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top