Jeux Olympiques

Preview Espagne – Team USA : sortez le pop-corn, tous les éléments sont réunis pour nous offrir un match exceptionnel

pop-corn 2 août 2021

Ce n’est pas un match de basket messieurs dames, c’est une vraie dinguerie olympique à laquelle on assistera dès 6h40, en PLS mais avec un sourire benêt qui persiste. Allez, rendez-vous au lever du soleil, pour l’histoire.

Source image : YouTube / TrashTalk

Si on laisse de côté toutes considérations de type gros chauvinisme, c’est évidemment le main event de la matinée de demain. Team USA vs Espagne, très probablement les deux meilleurs équipes de basket au monde si l’on brasse dans un chapeau l’expérience et le talent à disposition. Le rendez-vous est pris à 6h40 en apéro du match des Bleus, et ça s’annonce TERRIBLE.

L’annonce du choc nous est immédiatement montée au cerveau, juste après avoir eu l’image de Marco Materazzi se faisant bouler par Zizou. Team USA – Espagne en quarts de finale c’est peut-être ce que le hasard pouvait nous offrir de mieux en matière de niveau, en matière de storytelling, en matière de suspense aussi, car à l’écriture de ces lignes rien ni personne ne peut vraiment imagine ce qu’il se passera dans quelques heures à Saitama. Des Espagnols qui auraient bien aimé s’éviter ce genre de match-up dès les quarts mais tombés hier sur un os slovène, des Américains cueillis à froid en ouverture de tournoi par l’Equipe de France, bref deux bêtes blessées qui s’affrontent pour l’un des seuls steaks restants, ça promet tout de même quelques empoignades… Souvenir de quelques matchs légendaires, on pense évidemment tout de suite à la finale des Jeux de Pékin, à celle de Londres aussi, mais cette année l’histoire n’est plus la même et Team USA n’est plus cet épouvantail invincible durant trop d’années.

Du talent c’est indiscutable, avec un Kevin Durant en mission et quelques All-Stars capables de torcher n’importe quelle défense (Damian Lillard, Devin Booker, Khris Middleton, Zach LaVine), mais aussi des mecs potentiellement relous en défense, même en mode FIBA (Jrue Holiday, Draymond Green, Bam Adebayo), bref une équipe qui a tout sur le papier pour éclater tout le monde… oui mais.

Oui mais ces Espagnols ne sont pas nés de la dernière pluie, car ces Espagnols sont tout simplement au sommet ou presque du basket mondial depuis… bientôt 20 ans, forts d’une génération qui voit la fin se profiler mais loin d’avoir perdu de sa force. Le trio Ricky Rubio / Sergio Llull / Sergio Rodriguez à la mène, probablement ce qu’il se fait de mieux aujourd’hui sur la planète FIBA, les grognards Rudy Fernandez (cinquièmes Jeux Olympiques pour ce grand malade), Marc Gasol ou Victor Claver, les role players incroyables que demeurent Alex Abrines, Alberto Abalde et Willy Hernangomez, le jeune Usman Garuba qui nous tease encore dix années compliquées pour la concu et, last but not the least, la légende Pau Gasol, lui aussi présent pour ses cinquièmes Jeux et à 41 balais, loin de son niveau d’antan évidemment mais tellement utile et dont l’aura et l’expérience restent inestimables pour la Roja.

Ce n’est pas un match de basket messieurs dames, c’est une vraie dinguerie olympique à laquelle on assistera dès 6h40, en PLS mais avec un sourire benêt qui persiste. Allez, rendez-vous au lever du soleil, pour l’histoire.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top