Equipe de France

L’Equipe de France féminine aime vivre dangereusement : défaite 74-70 face au Japon, réaction attendue… très vite

France Japon 27 juillet 2021

Victoire obligatoire vendredi face au Nigeria, faute de quoi l’Equipe de France pourrait bien rentrer au pays plus tôt que prévu. Et ça, c’est hors de question.

Source image : FIBA - TrashTalk

Après les mecs une quarantaine d’heures plus tôt, les filles du basket faisaient également leur entrée en lice dans la compétition, cette nuit face au Japon. Un adversaire à sa taille, enfin façon de parler vu que la nation hôte présentait la particularité de jouer sans « grande », mais malheureusement l’équipe de Valérie Garnier n’a pas su répondre au défi imposé par son premier adversaire. Ca commence quand même pas terrible, et il faudra rectifier le tir dès vendredi face au Nigeria pour éviter le retour prématuré en France.

Avec un groupe composé du Japon, du Nigéria et… de Team USA, autant vous dire que les Bleues avaient tout intérêt à gagner ce premier match. Oups. Il y avait pourtant de quoi faire mais, comme il y a quelques semaines en finale de l’Euro, les filles de Valérie Garnier n’auront pas su s’adapter à la proposition adverse, les filles de Tom Hovasse offrant aux Françaises une intensité de tous les instants en trappant par exemple sur tout ce qui bougeait en défense et en pilonnant du parking en attaque. 11/27 au final à 3-points pour le Japon, c’est trop, beaucoup trop dans ce genre de match, et si Sandrine Gruda, Endy Miyem ou même Helena Ciak sur de courtes séquences ont comme prévu fait parler leur puissance, si Endy avait remis les Bleues devant sur un énorme tir dans le money time, ce sont finalement les Japonaises qui auront le dernier mot.

Dur.

Dur, et pas mal de questions et axes de progression pour le deuxième match vendredi. Le duo Marine Johannes / Alexia Chartereau tout d’abord, peu utilisé car en manque d’adresse et de repères, et qui devra step-up et retrouver son vrai niveau, alors que Diandra Tchatchouang et, plus étonnant, Valeriane Vukosajlevic n’ont quasiment pas été utilisées. Autre interrogation ? Cet entêtement du coaching staff à jouer de la même façon depuis 1450, à savoir avec deux intérieures – aussi solides soient-elles – et trois extérieures, alors que la confrontation du jour et l’agressivité adverses sur les picks auraient sans doute mérité un peu d’adaptation. Après tout on n’a pas notre BE2 ni aucun autre diplôme ici à part un Bac Pro de beau gosse alors on laisse évidemment à Valoche Garnier le soin de rectifier le tir, et pour l’instant on se félicitera seulement d’avoir vu du basket en direct en pleine nuit sur France 2. Dommage que les stars de la nuit se soient finalement appelées Nagaoka ou Hayashi, en espérant juste que celles de vendredi ne s’appellent pas Victoria Macaulay ou Adaora Elonu.

Réveil obligatoire vendredi sous peine de valises à faire très vite, mon dieu que cette phrase fout la pression. Allez les filles, y’a du talent dans cette équipe, alors on met ça sur le compte du faux départ et on met les gaz face au Nigéria ?

stats Japon 27 juillet 2021 stats France 27 juillet 2021

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top