One-on-One

Chris Paul et Scott Foster : une histoire d’amour de longue date, avec 12 défaites de suite au compteur en Playoffs pour CP3

chris paul scott foster

Quand ces deux-là sont proches, ça finit toujours mal.

Source image : Montage NBA League Pass

Si le Game 6 de ce soir à Milwaukee entre les Bucks et les Suns est attendu par la planète basket entière, l’annonce des arbitres qui dirigeront cette rencontre a quelque peu refroidi plusieurs sympathisants de l’Arizona. Et pour une raison simple : Scott Foster sera chargé de diriger le match, dans lequel Chris Paul jouera. Et entre ces deux hommes, on peut dire qu’il existe un sacré historique… Explications.

Difficile, et assez désagréable, de parler d’arbitrage lorsqu’on est en train de vivre une série de rêve, avec deux équipes qui se rendent coup pour coup et des actions mythiques qui se déroulent sous nos yeux. Les Suns et les Bucks, au moment où on parle, sont en train de nous offrir une finale NBA de qualité exceptionnelle, et le Game 6 de ce soir devrait nous proposer encore plus de merveilles dans la continuité des cinq rencontres précédentes. Un peu de blabla arbitral a eu lieu au cours de la série, de la part de Mike Budenholzer et Monty Williams, afin d’obtenir davantage de lancers. Mais rien d’étonnant jusque là, ou du moins mais pas de quoi en faire toute une flagrante.

Du coup, pourquoi ce soupir collectif et magistral, lorsque Scott Foster est annoncé arbitre du Game 6 de ce soir ?

Tout simplement car l’arbitre vétéran et Chris Paul ont vécu des soirées particulièrement tendues sur ces quinze dernières années, terminées sur ce score actuellement impérial : 12 défaites de suite en Playoffs pour CP3, lorsqu’il joue dans un match arbitré par Foster. 

Sur ces Playoffs 2021, Foster a arbitré trois rencontres face aux Suns, une face aux Lakers au premier tour, une face aux Clippers en finale de conférence et une face aux Bucks en Finales NBA. Le Game 2 de la série entre les Clippers et les Suns avait pourtant été remporté par Phoenix à domicile, avec un alley-oop au buzzer signé Deandre Ayton. Mais qui était absent ce soir-là ? Chris Paul, justement. On parle donc de matchs dans lesquels CP joue, comme le Game 2 du premier round face aux Lakers (défaite 109-102), ou le Game 3 des Finales NBA 2021 qui représentait le grand retour des Bucks à domicile après avoir été mené 2-0. La plupart des observateurs connaissant cet historique avait d’ailleurs annoncé une seule chose en rigolant : la présence de Foster dans le Wisconsin.

Bingo, et victoire des Bucks 120 à 100, à domicile.

_____

L’idée ici n’est pas de dire que la NBA essaye de couvrir certains joueurs (si), avec des arbitres qui connaissent une partie sombre de leur rôle (si), et qui sont utilisés à des moments très précis pour assurer la bonne narration et le bon développement de de sa marque (si). Plus sérieusement, l’idée ici n’est pas de dire qu’à partir du moment où Scott Foster est sur un terrain, cela ne sert à rien de jouer le match. Les Bucks doivent remporter le match de ce soir, il ne leur sera pas donné. Cependant, nous avons vu plusieurs curieux et curieuses se pointer sur cette punchline Foster vs Popol et se demander : what the fuck ? Nous avons donc souhaité compiler les différentes instances récentes entre ces deux hommes, pour que chacun puisse mieux comprendre le poids que représente l’annonce de ce soir.

scott foster chris paul

# 2018

On pourrait évidemment parler du Game 7 de finale de conférence entre Rockets et Warriors cette année-là, un match à Houston arbitré par Scott Foster et qui a vu les hommes de Mike D’Antoni chuter tragiquement devant leur public… sauf que Chris Paul ne jouait pas dans cette rencontre, et ce sont quand même Trevor Ariza et compagnie qui ont loupé 27 tirs de suite à trois-points. Au lieu de ça, on peut tout de même déjà trouver cinq mois plus tôt une belle punchline de CP3 en sortie de victoire contre Portland, un match dans lequel le meneur avait pris une faute technique forcée de la part de Foster à 5 minutes de la fin de la rencontre. Ce à quoi Chris avait réagi en disant, après la rencontre :

« Ouais, alors ça c’est du Scott Foster à son meilleur niveau. Vous voyez ce que je veux dire ? Il ne se loupe jamais. […] Certains arbitres, vous pouvez échanger avec eux. Mais il faut surtout savoir avec qui vous pouvez et avec qui vous ne pouvez pas communiquer. J’ai reçu une faute technique ce soir, j’étais en train de parler avec l’arbitre Courtney Kirkland en disant, ‘C’est Scott, c’est Scott’, et je me prends une technique. Il y a une histoire ici. C’est lui la star, c’est lui que les gens payent pour le voir sur le terrain. »

Clairement pas le début de leur embrouille, mais un épisode récent qui avait marqué pas mal d’observateurs, avant la suite encore plus pimentée sous le maillot des Rockets…

# 2019

Dans un match de février 2019 à Los Angeles entre les Lakers et les Rockets, Houston craque après avoir mené de 19 points dans la rencontre. Un classique en antenne nationale qui voit la fin de match partir en cacahuètes, Brandon Ingram provoquant une faute clutch de Chris Paul qu’il essaye de comprendre en… s’expliquant avec Scott Foster. Mauvais choix, le meneur prend une faute technique alors que le match est serré (105-101 et 33 secondes à jouer), et fou de rage c’est Mike D’Antoni qui demande lui aussi une faute technique, ce que Foster va distribuer pour définitivement plier la rencontre. Suite à ce match perdu encore une fois en soupirant, Paul et Harden vont y aller très franchement sur leur pote Scott, en interview d’après-match :

« Je ne sais pas ce qu’on peut faire de plus. Je l’ai rencontré avec la Ligue afin de faire avancer les choses, je ne sais pas ce qu’on peut faire de plus (CP3). […] C’est sûr que c’est personnel, c’est sûr. Personnellement, je pense qu’il ne devrait même plus arbitrer un de nos matchs (Harden). »

Et dire qu’ensuite, même avec un maillot différent, l’affaire va empirer…

# 2020


Avec le maillot du Thunder cette fois-ci, et dans la bulle de l’été 2020, Chris Paul et Scott Foster vont voir leur animosité monter d’un cran suite à une série de Playoffs accrochée au premier tour. L’adversaire d’OKC ? Les Rockets de Harden et Westbrook. Dans la première quote rapportée par Marc J Spears de The Undefeated, Paul lâche le fait que Foster lui a déjà rappelé qui était l’arbitre principal de son Game 7 perdu en demi-finale des Playoffs 2008, à domicile face aux Spurs. Une menace ? Le rapport de Chris seulement, sans avoir la version de l’arbitre ? Ce qui est sûr, c’est que dans cette série le Game 7 va prendre une drôle de tournure. D’abord, un delay of game sifflé contre CP3 qui accorde un lancer précieux aux Rockets dans un match serré, puis une demande de replay non-respectée par Foster en fin de match alors que le Thunder y a droit. Cet enchaînement, suivi par la victoire de Houston au finish, va faire craquer Chris Paul en conférence de presse, les larmes aux yeux après avoir tout donné avec OKC.

« C’est juste fou, et ce n’est pas la première fois que cela se produit dans la bulle. Prenez les replays par exemple, ils montrent parfois le replay et c’est un réel avantage car, évidemment, on peut revoir l’action sur grand écran et cela donne la possibilité de challenge la décision arbitrale. Du coup, qu’est-ce que je fais, je mets un genou au sol pour faire mes lacets, en espérant qu’ils montrent le replay. Scott Foster vient me voir et il me dit, ‘Chris tu n’as pas besoin de faire ça, j’ai demandé aux ball boys de nettoyer le parquet avec les balais.’ Bon, cool. Du coup je reprends ce que je faisais, c’est-à-dire mes lacets, et il me siffle un delay of game. Mais ça n’a aucun sens ! J’en sais rien, je sais juste que c’est fou. Il est… j’en sais rien. On aurait pu gagner ce match, mais dans cette situation, la Ligue sait ce qu’il en est. Et je vais me prendre une amende car j’ai dit son nom, on connaît déjà l’histoire. »

Vous connaissez la suite, changement de maillot pour jouer avec les Suns et…

# 2021

11 de suite, 11 de suite. En perdant le Game 2 du premier tour des Playoffs face aux Lakers, Chris Paul se retrouve en conférence de presse, désabusé. Cette phrase va faire le tour de la planète basket, car le meneur est littéralement sur une série de 11 matchs de suite perdus avec Scott Foster aux commandes. Comme dit plus haut, si le Game 2 de la série face aux Clippers sera remporté par les Suns au buzzer à domicile, Chris Paul ne jouera pas ce match. Et le suivant ? Well, le Game 3 de ces Finales NBA, dominées de la tête aux pieds par les Bucks.

Dans un vote réalisé par le Los Angeles Times en 2016, en demandant aux coachs et aux joueurs de NBA qui était selon eux le pire arbitre de toute la Ligue, Scott Foster était reparti avec la palme d’or. Confirmation attendue ce soir, avec un match bordélique au possible ? Oui, c’est même fort probable. Et ce n’est pas contre Chris Paul ou les Suns en particulier. Si l’historique est réel entre Foster et CP3, la réalité touche plus d’un joueur en NBA : besoin d’un coup de main pour l’issue d’un match, faites appel à ce bon vieux Scott…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top