Celtics

Marcus Smart, le meneur titulaire des Celtics pour la saison prochaine ? C’est pas officiel, mais c’est plutôt bien parti

marcus smart

Il est là, le PG titu à Boston.

Source image : NBA League Pass

Ce n’est pas le sujet qui anime le plus les rues de Boston en ce moment, et pourtant il sera présent dans toutes les têtes lorsque le camp d’entraînement des Celtics ouvrira ses portes en septembre prochain. Après le départ de Kemba Walker via transfert à OKC, qui sera le meneur titulaire de la maison verte ? La réponse, aujourd’hui, semble toute faite : Marcus Smart aux commandes.

Les débuts d’Ime Udoka, la transition de Brad Stevens dans les bureaux, le retour en forme de Jaylen Brown, l’épopée Team USA de Jayson Tatum, la réintégration d’Al Horford, la prolongation ou non de Robert Williams, le transfert ou non de Tristan Thompson, en ce moment il y a largement de quoi discuter actualité si on est fan des Celtics. Après un exercice compliqué et terminé au premier tour des Playoffs face aux Nets, les joueurs de Beantown se sont retrouvés devant une drôle d’intersaison, démarrée notamment par un rare changement en interne, le remplacement de Danny Ainge par son propre coach, B-Stevens. Finies les plaquettes tactiques, bonjour les coups de téléphone à répétition, le visage d’ange préféré de la cité du Massachusetts est désormais aux commandes du recrutement et cela nous pose forcément devant une importante interrogation : qui sera le meneur à Boston la saison prochaine ?

Si cette question a du poids, c’est notamment car l’un des premiers moves de Stevens en tant que dirlo a été d’envoyer Kemba et ses performances aléatoires à Oklahoma City, en échange d’un Al Horford qui connaît bien le TD Garden. Pas le bon fit, pas le bon move a posteriori, le projet Walker – Tatum – Ranger n’a pas été aussi convaincant que cela et c’est en toute logique que le cordon a été coupé entre le meneur vétéran et sa franchise. Cette décision, logique, a aussi créé un constat indéniable en amont de la saison 2021-22 : après Isaiah Thomas, Kyrie Irving et Kemba Walker, les Celtics pourraient démarrer la prochaine campagne sans meneur étiqueté All-Star. Mine de rien, on peut dire ce qu’on veut du niveau réel de Kemba et Isaiah, mais Boston avait systématiquement un gros point guard sous Brad Stevens, donc un meneur capable de scorer à outrance et être au centre de la réussite de la franchise. C’était d’ailleurs un des fondamentaux en affrontant les C’s ces dernières années, tu allais forcément te taper un gros PG capable de t’en mettre 30 sur la tête. Du coup, aujourd’hui ?

Well…

Si la Draft approche à toute vitesse, suivie par une Free Agency qui s’annonce très intrigante à Boston en raison de différents dossiers majeurs (coucou Evan), il y a tout de même de fortes chances pour que Boston démarre la saison prochaine sans meneur calibre All-Star à la mène. Et comme on va y venir un peu plus bas : ce n’est pas plus mal. Il s’agit, avant tout, d’un changement majeur suite à un template utilisé de longue date. Mais donc même si Stevens peut nous réserver quelques surprises avant octobre prochain (coucou Lillard), on a plutôt le sentiment – actuellement – que l’idée sera de filer à Ime Udoka, nouveau coach des Celtics, un effectif stable avec de belles attentes mais sans chamboulements majeurs chez les titulaires. Il y a d’ailleurs d’assez bonnes chances pour que Udoka, lors du process d’entretien avec Stevens, ait eu des garanties sur l’effectif de base qu’il allait entraîner. On ne va pas lui assurer Smart à la mène en juin pour qu’il se retrouve avec Pritchard en octobre, vu que Marcus a été transféré fin-août. C’est un scénario qui existe, mais qui a peu de chances de se réaliser.

Ce qui nous mène gentiment vers la mène des Celtics, avec deux clients sûrs aujourd’hui : Marcus Smart et Payton Pritchard. Le deuxième a effectué des débuts prometteurs en NBA et pourrait voir ses responsabilités augmenter dans le second unit, pour des raisons forcément liées au premier dans le cinq majeur. Si Pritchard ne donne pas de perspectives de Hall of Famer à première vue, son profil de sniper (41% à trois points lors de sa saison rookie) et sa relative solidité dans les prises de décisions sur le terrain ainsi que sa défense pourraient faire de lui un des points centraux du banc de Boston la saison prochaine. En même temps, on a envie de dire : qui prendrait sa place ? Deux option à cela. Soit les Celtics recrutent un meneur avec quelques sous intelligemment dépensés à la Free Agency (Dellavedova, McConnell, Neto), et par son expérience il passe devant Pritchard. Soit les Celtics gardent Marcus Smart en sortie de banc et on a donc un meneur titulaire qui fait mieux le taf que lui, ce qu’on ne voit pas à l’heure actuelle.

On se projette donc vers un Smart titulaire à temps plein, et mine de rien cela représentera une petite nouveauté pour lui. En 449 matchs joués en carrière, Marcus a été titulaire 228 fois. La saison dernière représentait sa saison la plus titularisée, avec 45 de ses 48 matchs joués dans le cinq majeur. Mais avant cela ? Non seulement Smart était généralement le 6ème homme précieux des Celtics, c’était surtout un guard décalé au poste d’arrière. Il y aura donc, dès octobre prochain, un nouveau rôle à adopter. Ce rôle pourrait finalement lui aller comme un gant, puisque dans le cinq de départ le pitbull n’aura pas à scorer à outrance, étant aligné aux côtés de Jaylen Brown et Jayson Tatum, capables de scorer plus de 50 points en dormant. Plutôt concentré sur ses missions prioritaires défensives, Smart pourrait être un verrou humain sur un gros temps de jeu (+ de 32 minutes), avec pour mission de planter ses tirs à distance quand les spots sont ouverts, et se battre évidemment au rebond comme il l’a fait tout au long de sa carrière. En somme, c’est à se demander si ce changement d’ère à la mène des Celtics ne pourrait pas être la meilleure chose, à la fois pour Marcus Smart et pour Ime Udoka, puisque cela pourrait coller comme un gant au meneur et répondre à un besoin clair pour le coach.

En attendant de voir ce que Brad Stevens et Ime Udoka nous réservent d’ici la rentrée, Marcus Smart semble être bien parti pour devenir le meneur titulaire des Celtics la saison prochaine. Un changement qui apportera ses moments de bonheur, de doute aussi, mais qui intrigue indéniablement aujourd’hui. Car cela représentera une toute nouveauté à plein temps, pour la franchise comme pour le joueur.

Sources : The Athletic / NBC Sports

1 Comment

1 Comment

  1. Alceste Poquelin

    14 juillet 2021 à 12 h 12 min at 12 h 12 min

    Ah merde. J’adore Marcus, mais à la mène…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top