6ème Homme

Jordan Clarkson élu NBA 6th Man of the Year 2020-21 : un plébiscite pour un remplaçant intouchable, du premier au dernier match

Jordan Clarkson 25 mai 2021

Incroyable saison de Jordan Clarkson, et une concurrence qui n’y aura tout simplement jamais cru. Tut tut, on a un nouveau 6MOY !

Source image : YouTube

Si l’annonce du vainqueur du trophée de meilleur sixième homme de l’année est un peu tombé comme un cheveu de Trae Young sur la soupe, disons que son lauréat ne faisait néanmoins aucun doute, aucun comme aucun suspense, aucun comme aucun homme capable d’aller chercher… Jordan Clarkson en haut du classement. Congrats JC, et voici un premier award qui pourrait… en appeler d’autres cette saison à Salt Lake City.

La course au trophée de 6th Man Of the Year aura été cette saison une longue échappée de 230 kilomètres à la Thomas Voeckler, sauf que cette fois-ci le petit Français ne se fait pas reprendre à la flamme rouge par une horde de poissons-pilotes. Dès le début de la régulière Jordan Clarkson a posé les jalons de sa réussite, et tout au long de la saison il n’aura fait qu’assoir sa domination, se crispant à peine dans le dernier mois avec l’explosion de Derrick Rose sur le banc des Knicks. Un exercice plein (18,4 points, 4,1 rebonds et 2,5 passes), 24 pointes à plus de vingt pions et quelques perfs notables et mémorables comme cette sortie à 40 face à la défense des Sixers en février, et très vite le rôle non seulement de remplaçant le plus gourmand de la Ligue mais aussi celui de remplaçant le plus efficace du banc de la meilleure… équipe de la Ligue. Faire des stats dans une équipe qui gagne, tout en étant clutch, tout en étant constant et avec le sourire, check, check, check et République Tcheck. Au final peu de doutes donc quant à son sacre, et le classement révélé par la NBA en début de nuit étaye le constat :

Le premier week-end de Playoffs a été rude pour les organismes ? La NBA nous a donc rappelé à nos bonnes vieilles habitudes, à savoir découvrir tout au long du premier tour les lauréats des différents awards individuels de la saison. Petit bonus story telling, hier soir l’émission NBA on TNT avait invité les deux Jazzmen toujours dans la course au 6MOY, pour papoter un peu en apparence, et comme la NBA sait toujours très bien le faire… voici ce qu’il s’est passé :

Vrai bon moment entre deux teammates, vrai bonheur partagé en direct avec les fans avec l’aide d’un Joe Ingles jamais le dernier pour ambiancer les gens. Quoiqu’il en soit Jordan Clarkson n’aura jamais tremblé cette saison, et avant les éventuels trophées de Coach of the Year et de Defensive Player of the Year qu’iront peut-être chercher Quin Snyder et Rudy Gobert, c’est donc un premier trophée glané par un joueur du Jazz.

La prochaine étape ? Le trophée de…. TUUUUUUUT (bruit de Jordan Klaxon) : la prochaine étape ce sera d’abord gagner un match face aux Grizzlies pour lancer officiellement la campagne de Playoffs de Utah. Parce qu’on peut gagner tous les trophées du monde, le plus important reste tout de même d’assumer son statut de franchise n°1 de la Ligue cette saison. Allez, gagnons, et la fête bientôt donnée en l’honneur de JC j’en sera que plus belle.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top