Heat

Panne de réveil pour Boston, et c’est le Heat qui en profite : amis Celtics, il faudra être à l’heure… pour le play-in

Jimmy Butler Boston Miami Heat 9 mai 2021

Un Jimmy Butler XXL ce soir.

Source image : NBA League Pass

Les Celtics recevaient le Heat au TD Garden pour un match capital dans la course aux Playoffs. Fans de Boston, on espère que vous aimez les ascenseurs émotionnels. 

Le boxscore maison c’est par ici. 

On espérait un duel au couteau pour cette course aux Playoffs et on a presque été entendu. Pourquoi presque ? Sans doute à cause du temps mis par les hôtes pour rentrer dans cette rencontre. Boston en première mi-temps ? Horrible, affreux, sans envie, sans attaque mais aussi sans défense. On veut bien que Jaylen Brown manque mais pas à ce point quand même… Miami a pu se faire plaisir et réciter son basket sans transpirer (ou presque). Jimmy Butler reste tranquille et il laisse Herro, Nunn, Robinson ou Dragic s’occuper du scoring. Les pluies de trois points enterrent rapidement les minces espoirs des locaux. On aura eu le droit à des séquences improbables avec Trevor Ariza qui se régale en post-up sur… Kemba Walker, lequel s’est reconverti pivot visiblement… Près de 80 pions encaissés plus tard, les hommes de Brad Stevens rentraient aux vestiaires sous les huées du petit public présent. Il faut dire aussi que se prendre une raclée, le jour où on honore la mémoire de la légende Tommy Heinsohn, ça la fout mal. S’il ne faut sauver qu’un joueur, il s’agira sans doute d’Aaron Nesmith, bon dans l’envie et dans l’intensité mais bien seul parmi les hommes verts.

Dans le second acte, on assiste enfin à la révolte des Celtics avec un Evan Fournier (30 points, 8 passes à 11/16) en chef de meute. Il enchaîne les paniers et réveille les fans par son activité des deux côtés du terrain. Miami semble se prendre les pieds dans le tapis mais Jimmy Butler est un patron et il le prouve. Fini le mode distributeur automatique, Buckets revient à ses premiers amours et il fait garder le cap à son équipe. Boston continue de pousser et l’écart fond comme neige au soleil. Alors qu’ils comptaient 26 points de retard au break, les Celtics réussissent à revenir à 6 points à 3 minutes du terme sur une nouvelle bombe de Vavane. Le Heat finit le match à l’expérience et signe une victoire capitale dans la course aux Playoffs. Les deux équipes se retrouvent dans trois jours pour un match non moins important. Brad Stevens va sans doute prier pour que ses ouailles se réveillent plus tôt cette fois-ci. La fin de saison de la Green Nation en dépend.

Miami profite de la panne de réveil de Boston pour venir l’emporter au TD Garden. Les Celtics ont sorti un comeback XXL mais il est plus facile de gagner un match quand on joue plus qu’une mi-temps. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top