Knicks

Les Knicks ont décidé de ne plus jamais perdre : Toronto dégoûté, le Garden s’est régalé, ça fait 9 d’affilée

Knicks 24 avril 2021

Bravo à New York pour le titre, on n’a rien pu faire.

Source image : NBA League Pass

Une odeur de nostalgie plane au-dessus de nos têtes depuis quelques jours. C’est qu’on n’était plus habitués à voir les Knicks gagner, alors neuf victoires d’affilée rendez-vous compte ! Dans un match à leur portée, les disciples de Thibs n’ont pas craqué pour entretenir leur incroyable série. Au menu ce samedi soir ? C’était Toronto et son big three beaucoup trop esseulé pour freiner la douce folie qui est en train de s’emparer du Madison Square Garden.

La jolie boxscore maison, c’est par ici

Les fans français ne s’y étaient pas trompés, se ruant devant leur téloche pour cette affiche entre deux des trois meilleures séries de victoires en cours au sein de la Ligue. Couvre-feu oblige, vous n’aviez de toute façon aucune excuse pour manquer ce classique de la Division Atlantique. Surtout vu le niveau affiché par les Knickerbockers depuis plus de deux semaines, quatrièmes de la Conférence Est avec 6 victoires de rab sur un bilan équilibré. Tout simplement du jamais vu depuis la dernière expédition de New York en Playoffs en 2013, alors forcément sur les réseaux sociaux c’était l’embouteillage. D’ailleurs, on soupçonne certains supporters d’avoir hiberné tout ce temps à recharger les batteries pour mieux crier leur amour pour les Knicks sur Twitter aujourd’hui. On ne leur en voudra pas, car l’heure est bien à l’enflammade sur la Cinquième Avenue. Dans l’aspiration du futur MIP que les abonnés du Garden verraient bien aussi repartir avec le trophée de MVP selon les chants lancés à chaque nouveau rendez-vous sur la ligne, c’est tout le groupe qui dégage sérénité et confiance à chaque geste. On laisse deux minutes aux fans des Knicks pour découvrir la définition de ces deux mots dans le dictionnaire et on y retourne. Julius Randle donc, auteur de 31 points et 10 rebonds dont 20 pions rien qu’en première mi-temps, nous confirme qu’il a changé de dimension cette année. Les prises à deux des Raptors n’y peuvent rien, tout tombe dedans (5/7 de Central Park) et son sourire narquois qui s’élargit après chacune de ses ficelles risque de donner des nausées à sa prochaine match-up en Playoffs. On n’en est pas encore là, mais on n’en est pas loin non plus.

Une nouvelle fois, c’est le collectif qui est allé sécuriser le W face à une équipe des Raptors que l’on pourrait réduire à trois individualités. Derrière les 80 points du trio Siakam – Anunoby – VanVleet ? Le néant, ou pas loin Tout l’inverse donc de New York qui a encore pu compter sur une second unit redoutablement efficace pour creuser l’écart définitif à l’entame du dernier quart. Derrick Rose fait des miracles et révèle un peu plus les faiblesses d’Elfrid Payton à la mène (+26 lorsque le premier était sur le terrain, -9 pour le second), R.J. Barrett prouve qu’il peut être un pistolero de plus en plus fiable pour étirer les défenses et même Obi Toppin commence à rentrer des tirs ! Mais surtout, la première défense du pays a encore mis le verrou pour maintenir l’adversaire à 103 unités, améliorant ainsi un peu plus sa moyenne de saison. Nerlens Noel est tout bonnement exceptionnel en dernier rempart et il a dévoré l’âme de Pascal Siakam lorsque le Camerounais s’aventurait un peu trop près du cercle. Il n’en fallait pas plus pour hyper les fans français qui rêvaient déjà de prendre d’assaut les vols pour New York dès que ce sera possible pour pouvoir aller encourager cette équipe spéciale. Le mot est pesé, ce groupe a un truc et c’est indéniable depuis le début de sa série de victoires, le 9 avril dernier.

Cela faisait au moins huit ans que les Knicks n’avaient pas été aussi kiffants alors forcément la fan base exulte. Rendez-vous lundi pour savoir s’il faut vraiment commencer à flipper pour la concurrence. New York reçoit les Suns pour tenter d’obtenir une… dixième victoire d’affilée. Wow, bienvenue en 2021 !

1 Comment

1 Comment

  1. MC

    25 avril 2021 à 9 h 59 min at 9 h 59 min

    Ca fait tellement plaisir à voir les Knicks comme ça !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top