Raptors

Chris Boucher touché à un ligament du genou : le pire est évité, mais passage obligé par la case infirmerie

Chris Boucher 6 juillet 2020

Ce n’est qu’une entorse, ouf !

Source image : YouTube

Touché au genou lors de la dernière rencontre face aux Nets, Chris Boucher a passé des examens afin d’être fixé sur la nature de sa blessure. Les fans des Raptors peuvent souffler, il n’y a rien de gravissime à signaler. 

Une entorse du ligament collatéral médial du genou gauche. Pour les passionnés d’anatomie, voilà les termes exacts de la blessure de Chris Boucher. Pour les autres, limitez-vous à entorse du genou, ça ira très bien. La nouvelle a été annoncée ce vendredi soir par Shams Charania de The Athletic. Le point positif dans tout ça, c’est que Boucher a évité une grosse blessure. On le sait, un bobo au genou, c’est toujours flippant. Et quand on a vu Chris au sol au début du quatrième quart-temps de la rencontre opposant les Raptors aux Nets mercredi, on a tout de suite pensé au pire, genre une rupture partielle voire même complète du ligament. Heureusement ce scénario a été écarté par les derniers examens, mais on ne connaît pas pour l’instant la durée de l’absence de Boucher. D’après Shams, le timing de son retour sera adapté à la manière dont il avance lors de son processus de rééducation. Selon le degré de l’entorse, on est sur deux à quatre semaines d’absence. Un retour de Chris Boucher au cours de la saison régulière ne semble donc pas assuré, elle qui s’achève le 16 mai prochain.

Chris Boucher s’est blessé juste après avoir planté 31 points et 12 rebonds face au Thunder lors de la rencontre précédente. Début avril, il avait même sorti une perf’ à 38 points et 19 rebonds contre les Bulls. Autant dire qu’il était plutôt en forme le gamin. Faisant partie des candidats crédibles pour le titre de Sixième Homme de l’Année mais aussi de Meilleure Progression, Chris propose cette saison une ligne de stats à 13,6 points, 6,7 rebonds et quasiment 2 contres en 24 minutes, le tout à 52% au tir dont 39% du parking. Une belle petite campagne pour l’intérieur de 28 ans, qui a même enchaîné les titularisations depuis le début du mois d’avril suite notamment aux nombreuses absences caractérisant l’effectif de Toronto : dix matchs dans le cinq, pour 16 points, 9 rebonds, 1 interception et 1,7 contre de moyenne, plutôt pas mal. Si les Raptors restent sur sept victoires en onze matchs, c’est un peu grâce à la contribution de Boucher, dont la blessure risque de perturber la belle dynamique des Dinos, toujours en course pour le play-in tournament avec leur bilan de 25 victoires pour 34 défaites, synonyme de 12e place à l’Est (0,5 match de retard sur le dixième et dernier qualifié, à savoir Washington).

Si ça ne fait jamais plaisir de faire un tour à l’infirmerie, Chris Boucher a visiblement évité le pire et c’est le principal. On a déjà eu assez de gros bobos cette saison, ça suffit maintenant. 

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top