Warriors

Stephen Curry à la folie : à chaque matin son nouveau record, et le Guinness Book sera bientôt rebaptisé le Curry Book

Curry record 20 avril 2021

(James Harden, mdr)

Source image : NBA League Pass

Les jours se suivent et se ressemble au pays de Stephen Curry. A chaque nuit sa nouvelle mixtape, à chaque matin son réveil estomaqué. Cette fois-ci le meneur des Warriors a rajouté un versant familial à sa boucherie printanière en se lançant un nouveau défi : en claquer 49 sur la truffe de son propre frère. Non mais sans blague.

On ne compte plus les démonstrations de Stephen Curry en ce mois d’avril. Ah si, il suffit de compter ses matchs en fait, tout simplement. Tout bonnement incroyable, semblant parfois intouchable, inhumain, le Chef est sur une autre planète actuellement et si les mots manquent pour qualifier ses sorties actuelles, les chiffres, eux, ne mentent pas. Allez zou, quelques preuves juste ci-dessous.

On l’a dit hein, y’a plus les mots alors parlons des chiffres. Au delà d’une éventuelle candidature MVP relancée si toutefois Nikola Jokic n’existait pas, la production de Steph au printemps est tout bonnement historique, à tel point que l’on parle actuellement de la meilleure saison individuelle en carrière… d’un type MVP unanime en 2016, au terme d’un exercice déjà considéré par beaucoup comme légendaire. On peut donc faire plus que parfait, votre prof de français vous avait prévenu, et avec la carotte du play-in tournament qui se rapproche rien n’indique que ce gougnafier ne daigne appuyer sur la pédale de frein. Dans la ligne de mire ? Le titre de meilleur scoreur de la saison, bon courage à Bradley Beal pour tenir le choc compte tenu du rythme imposé par l’autre zinzin, une belle histoire à écrire à la mi-mai face à une (ou deux) franchise(s) qui doivent actuellement prier pour ne pas avoir à croiser sa route, et en filigrane une place de plus en plus importante dans l’histoire de la Ligue de par ces chiffres absolument stratosphériques.

Bienvenue dans le monde des mecs à 40 points de moyenne en 60/50/90, bienvenue dans le monde des mecs qui plantent dix 3-points tous les soirs, bienvenue dans un monde habité… par une seule personne. La saison 2020-21 de Stephen Curry est déjà all-time et le plus beau dans tout ça, c’est justement que… le plus beau reste peut-être à venir. Sacré coquin va.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top