Nets

Kevin Durant a fait son retour face aux Pels : verdict ? Bon petit joueur, et il faudra attendre le prochain match pour qu’il rate un tir

C’était évidemment l’évènement de la soirée, avec tout le respect qu’on a pour Eric Maxim Choupo-Moting. Kevin Durant de retour avec les Nets, face à Zion Williamson, et pour la première fois sur un parquet depuis le 14 février ? Allez, pop-corn, comme dirait Domingo.

Tiens, la soirée commence par un doute. Kevin Durant commencera sur le banc, pour la deuxième fois cette saison, pour la deuxième fois… de sa carrière. Steve Nash se dit alors qu’il n’a pas forcément besoin de son snake à 200% pour taper une équipe drivée par Eric Bledsoe, et d’ailleurs le duel entre le squad d’Eric Bledsoe, Isaiah Thomas et Steven Adams et celui de LaMarcus Aldridge et Blake Griffin nous renvoie à nos plus belles années d’ado. LMA gêne le phénomène Zion, Blake Griffin décolle et plante un tomar façon Clippers, Kyrie Irving candidate pour Danse Avec les Stars, James Harden est en bermuda marinière Dior, Nicolas Claxton s’est fait de spetotes tresses et il ne manque plus qu’Anna Wintour dans le décor. Kevin Durant, lui, reste dans l’ombre, prêt à jaillir sur sa proie. Tiens, encore un doute, toujours pas de KD à l’entame du deuxième quart, et si Steve Nash avait… carotté ESPN pour faire de l’audience ? La délivrance interviendra à 7,37 de la mi-temps, quand Kevin Durant entrera finalement sous les vivas de la foule (non) et à la place d’Alize Johnson, une phrase passible de dix ans de cabane à la barre du tribunal du bon goût. Entrée de KD donc, la mamma est aux premières loges et la real MVP 2014 en profite pour balancer ça en live sur Insta.

Premières foulées donc, et première passe dans les genoux de Zion, bouh ça sent la fin de carrière pour ce grand chauve probablement en perte de vitesse. Six pertes de balle au final pour ce résidu de grand joueur qu’est KD, c’est ce qu’on aurait écrit si on était des demeurés, c’est ce qu’on aurait écrit si on vous avait plutôt parlé de Luka Doncic face aux Rockets. Mais personne n’est demeuré et personne n’est Kevin Durant à part Kevin Durant, ravi de vous avoir appris quelque chose. Concrètement ? Disons que KD a toujours du basket entre les mains, « haha », et que cette nuit il aura repris du service tout en s’assurant de ne rater… aucun shoot. Ah bon. Un premier jumper ficelle sur une passe de Kyrie Irving, trois lancers par ci et un nouveau jumper chandelle par là, et entre tous ces buckets une belle relation avec les copains, notamment un LaMarcus Aldridge apparemment tout heureux de passer de Rudy Gay à Kevin Durant dans une relation poste 4 / poste 5. Un tir, deux tirs, trois tirs, quatre tirs et save your tears, 5/5 au final dont 2/2 du parking de la serpenterie et 5/5 aux lancers. 7 rebonds, 5 passes, 75 sourires et une belle branlée de retour, on a connu pire comme reprise et on connait désormais quelques franchises – on en a compté 29 – qui pourraient bien décider de se munir de couches pour jouer leur prochain match face aux Nets.

Petite ballade de santé pour les Nets et premier perfect pour KD après quasiment deux mois de disette. Vous vous rappelez du slogan des rasoirs Gillette ? Bah KD c’est pareil, alors tremblez simples humains.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top