Magic

Evan Fournier tue les Suns à Orlando avec un game winner : je crois qu’après avoir vu ça, on peut être transféré tranquille

Evan Fournier 25 mars 2021

On a connu pire comme… au revoir, non ?

Source image : YouTube

Evan Fournier par-ci, Evan Fournier par-là, mais cette nuit, encore une fois, c’est surtout un Evan Fournier impeccable auquel on a eu droit sur le parquet de l’Amway Center. Le mois de mars de Vavane est incroyable et, transfert ou pas transfert à venir, n’oublions pas quel genre de tueur il est avec un ballon dans les mains.

26 points face à Dallas, 23 points au Madison Square Garden, 31 points à 140% au tir contre les Nets, de nouveau 31 pions face à Denver, et donc 21 points cette nuit contre une équipe de Phoenix en pleine bourre, et avec comme cerise sur le gâteau un game winner viril dans le trafic à quelques secondes du buzzer. Ca vous va comme raison de faire d’Evan Fournier l’un des joueurs les plus visés en cette période de trade deadline ? On en parlait hier, puis avant-hier, et globalement depuis une bonne semaine, une demi-douzaine de franchises NBA semble désirer récupérer l’arrière du Magic avant ce soir et cette nuit encore on a donc eu en live l’une des explications à sa belle cote actuelle. Et il fallait y aller hein, face à ces Suns qui ne sont pas nés de la dernière pluie lorsqu’il s’agit de défendre leur panier et vainqueurs de 18 de leurs 22 derniers matchs. Résultat des courses ? Mikal Bridges et ses tentacules qui abandonnent suite à un screen bien propre de Nikola Vucevic, qui d’autre, Deandre Ayton dépassé par la vitesse du drive du Français et enfin Devin Booker qui ne peut que servir de piste d’atterrissage au futur maire de Charenton. +2 Magic, les Suns ne reviendront pas, faisant d’Evan Fournier, une nouvelle fois, le héros de la soirée à Orlando. Une fois de plus, et un game winner de plus pour Vavane pour qui il faut désormais plus d’une main pour les compter depuis son arrivée en Floride en 2014.

Une victoire anecdotique pour Orlando, sans réelle incidence au classement, mais une victoire qui prouve en tout cas deux choses : la forme actuelle d’Evan tout d’abord, ça c’est indéniable, pas loin d’être son apex d’ailleurs depuis son arrivée en NBA, mais également, et ce n’est pas un hasard, le fait que ce match était peut-être (probablement ?) son dernier avec le Magic, après sept années de très bons et loyaux services, après 445 matchs à jouer les snipers au royaume de Mickey. Une histoire qui touche peut-être à sa fin, et Evan qui a d’ailleurs montré une certaine émotion après le match en évoquant sa relation avec sa franchise.

Des mots qui rendent assez fébriles et qui dénotent de la relation étroite entre un joueur et sa franchise, un joueur qui, comme Evan le dit très bien, ne s’était jamais posé plus que ça depuis ses 13 piges, et qui se verra logiquement lancé dans les prochaines heures dans un autre genre de défi, au sein d’une équipe peut-être plus compétitive à court-terme qui sait, mais qui n’oubliera certainement pas d’où il vient. Et vous savez quoi ? Quand on voit le genre de perf cette nuit, quand on regarde dans le rétro aussi, et on aura sûrement l’occasion de le faire dans les prochains jours, disons qu’à Orlando non plus, on oubliera certainement pas Vavane de sitôt.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top