Magic

Le Magic rallume la lumière contre les Nets : les monstars de Brooklyn au tapis, le duo Fournier-Gordon au sommet

Aaron Gordon Orlando Magic 20 mars 2021

L’homme du match en image.

Source image : NBA League Pass

Duel déséquilibré sur le papier entre Brooklyn, qui restait sur six victoires de rang, et Orlando, toujours diminué et qui avait perdu ses neuf derniers matchs. Contre toute-attente, c’est le Magic qui a remporté une belle victoire et elle la doit beaucoup à un certain Evan Fournier…

Le Boxscore maison c’est par ici.

Avec Kyrie Irving qui faisait son retour aux côtés de James Harden, et la bonne dynamique de l’équipe, comment imaginait un instant que ce match tournerait en faveur du Magic, quatorzième de l’Est, en back-to-back, et plus proche que jamais d’un éventuel rebuild ? Plusieurs ingrédients pour cela : l’incapacité des Nets à calmer les shooteurs du Magic, littéralement en feu depuis les Yvelines, un James Harden qui a été bien muselé tout le match et un gros soir sans à l’adresse pour Steve Nash et les siens (10/37 de loin). Hormis Kyrie Irving, qui a mené la charge et qui finit avec une ligne de stats bien fournie (43/6/4 à 61%), il n’y a pas grand-chose à sauver de leur prestation. La défense n’a pas été au niveau, ce qui est malheureusement un problème récurrent pour ce groupe. Le run en fin de match a permis de donner un peu de suspense au money time malgré le concours de briques mais de manière globale, le Magic mérite sa victoire.

On va s’intéresser aux hommes en bleu désormais pour ce qui pourrait être un des derniers coups d’éclat du trio Fournier-Gordon-Vucevic. Les deux premiers, annoncés avec insistance dans les rumeurs pour la deadline ont été transcendants. Insolents d’adresse, ils ont vite mis Brooklyn la tête sous l’eau et ce sont eux qui ont tenu la barraque lorsque ces derniers sont revenus à hauteur. Tous les points du quatrième quart-temps sont inscrits par un membre du trio. 69 points cumulés pour le tandem Gordon-Fournier (à 13/24 du parking). C’est la première fois depuis décembre 2017 qu’Air Gordon passe la barre des 35 points. De bonne augure pour le Board du Magic à une semaine de la trade deadline. Seront-ils toujours ensemble dans dix jours ? C’est la question que tout le monde se pose mais avec ce genre de prestations, les fans ne pourront que regretter l’avalanche de blessures qui a tué dans l’œuf cette campagne 2021. Si battre l’ogre Brooklyn était le dernier fait d’arme du trio, il aura au moins le mérite d’avoir attiré l’attention.

Orlando montre du caractère pour taper Brooklyn. Fin de mauvaise série pour le Magic qui n’avait plus gagné depuis un moment. Les Nets ont connu un soir sans mais vu la bonne dynamique de ces dernières semaines, il n’y a pas de quoi tirer sur l’ambulance. Réaction attendue au prochain match contre les Wizards. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top