Celtics

Les Celtics viennent à bout de Raptors essoufflés : 106 points inscrits par les deux bancs, mais les C’s étaient mieux outillés

Grant Williams

Jeff Teague, Robert Williams III, Payton Pritchard et Grant Williams ? 51 points à 20/25.

Source image : YouTube

Dans le remake de la demi-finale de conférence des derniers Playoffs, les Celtics ont de nouveau pris le dessus sur les Raptors qui, cette fois-ci, avaient une excuse valable puisque ni Pascal Siakam ni Fred VanVleet ni même… Nick Nurse n’étaient présents à cause du protocole sanitaire. C’est finalement le duo Terence Davis / Chris Boucher qui a fait le boulot en sortie de banc en combinant pour 52 points, mais pas assez néanmoins face à un banc des Celtics de nouveau en forme et qui enchaine les superbes prestations ces derniers temps.

Que c’est bon d’avoir un banc sur lequel on peut compter. Souvent critiqué cette saison, celui des Celtics fait pourtant plus que bien son boulot ces derniers temps et, comme par hasard, cela se traduit ce matin par quatre victoires d’affilée pour les hommes de Brad Stevens. Le duo des non-frères Williams a de nouveau particulièrement brillé cette nuit et contribué à hauteur de 27 points, sur les 51 inscrits au total par les remplaçants de Brad Stevens. Grant Williams a d’ailleurs claqué son season-high avec 17 points à 6/9 au tir dont un 3/4 de loin, et Boston a pu compter sur 7 points d’affilée de son ailier entre la fin du troisième et le début de quatrième quart pour garder sa dizaine de points d’avance sur les Dinos. L’autre Williams, Robert The Third, a pour sa part – encore – rendu de loyaux services avec 10 points, 3 rebonds offensifs et 3 contres. Un apport toujours aussi conséquent que ce soit en attaque ou en défense, ce qui se traduit aujourd’hui par de plus en plus de responsabilités pour le pivot et un temps de jeu qui ne fait qu’augmenter. Le joueur commence à avoir la confiance de son coach et ses superbes performances ne sont pas sans lien avec le regain de forme de son équipe. Tiens, Boston a également eu droit à un grand match de la part de son meneur back-up et ancien All-Star Jeff Teague, auteur de 14 points à 6/7 au tir.Et puisque ça aurait été un crime de gâcher un bon match de Jeff la Tige c’est plutôt Jayson Tatum qui se chargera au final de jouer le rôle de la météorite exterminant ces Dinos.

En effet, avec des Raptors qui revenaient dangereusement en fin de match, Jayson Tatum a pris ses responsabilités en rentrant plusieurs tirs clutchs de chez clutch pour tuer la rencontre. Le plus beau ? Un magnifique jumpshot « Kobesque » à 38 secondes de la fin permet à Boston de se mettre définitivement à l’abri avec 7 points d’avance et qui valide une belle performance d’un Tatum enfin solide (27 points et 15 rebonds), lui qui sortait d’une petite série de performances compliquées au shoot. Cette nuit le double All-Star a rentré 9 de ses 15 tentatives, dominant sa matchu-p contre Stanley Johnson, et offrant donc une quatrième victoire de suite à Boston qui coiffe les Knicks au buzzer pour s’emparer de la quatrième place et part en vacances avec un peu moins de doutes qu’il y a une semaine. 

Touchés de plein fouet par notre vieil ami le Covid, les Raptors se déplaçaient pour leur part à Boston – et une nouvelle fois – sans Fred VanVleet, Pascal Siakam, O.G. Anunoby et la moitié de leur coaching staff, dont leur entraîneur en chef Nick Nurse. Ça fait beaucoup là non, mais tout ça ne les a pas empêché de faire douter les Celtics en fin de match. Torontotampa était même proche du braquage parfait mais il aura manqué ce stop défensif dans le money time, ce que les Raptors n’ont d’ailleurs pas su faire pendant la majeure partie du match. 132 points encaissés et des Celtics qui ont tiré à 60% au tir, beaucoup trop pour espérer repartir du TD Garden avec la win. Sans la crème de la crème de leur équipe, à part celle dans les hanches de Kyle Lowry, c’est cette fois-ci le banc qui a porté le cinq majeur avec un Terence Davis et un Chris Boucher en forme olympique. 22 points pour le premier, 30 pour le second, le duo a été injouable et a montré pour la 105ème fois ces dernières années que le développement des joueurs à Toronto reste exceptionnel avec un grand E. Chris Boucher a particulièrement été impressionnant et le Canadien a même battu son career high au scoring. Avec un 11/15 au tir (5/9 de loin dont des tirs du parking bien clutchs pour revenir sur les hommes en verts en fin de match), Boucher confirme qu’il est un sacré freak et son avenir s’annonce radieux, surtout quand on sait qu’il n y a pas meilleur endroit sur Terre pour s’améliorer que cette équipe des Raptors. Norman Powell continue pour sa part sa saison de fou furieux et avec 25 points ce soir il enregistre son 17ème match à 20 points ou plus cette saison.

Mais la performance de la soirée revient à Kyle Lowry qui finit la rencontre avec… 19 passes décisives, record en carrière, un Cal qui a été omniprésent et a lâché caviar sur caviar pendant 48 minutes. Avec cette défaite, la deuxième de suite, les Dinos finissent la première partie de la saison à la huitième place de l’Est, un petit succès quand on sait la difficulté que les hommes de Nick Nurse ont eu à lancer leur campagne 2020/2021. Ca va un peu mieux depuis février néanmoins, même si l’on s’interroge encore sur la direction que prend la franchise, et il ne serait pas surprenant de les voir (très) actifs ces prochaines semaines sur le marché des transferts afin de renforcer l’effectif ou de… transférer un Kyle Lowry par exemple, si si, en échange de pièces à développer pour l’avenir. 

Jayson Tatum a enfin fêté comme il se doit sa sélection dans la Team KD avec une performance qui a du rendre fier son capitaine. Des tirs clutchs de la star aux si jolis contours ont permis aux Celtics de stopper net la remontée des Raptors, une équipe qui doit être plus que contente que le break arrive pour pouvoir mettre derrière eux cette satanée Covid Party dont ils sont victimes en ce moment. Vite vite la suite, et au complet siouplait. 

La boxscore toute mignonne, c’est par ici !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top