Blazers

Damian Lillard offre (encore) la victoire aux Blazers : le tir de la gagne pour Dame, et le passage en force de la lose pour Dray

Damian Lillard Dame Time

What time is it ? Tu connais.

Source image : YouTube

Damian Lillard contre Stephen Curry, l’une des plus grandes rivalité en NBA entre deux meneurs spectaculaires capable d’être dangereux d’à peu près n’importe où sur du parquet. Et si cette nuit Steph a fini avec les meilleures statistiques, c’est bien Dame qui est reparti avec la win et le tir de la gagne, un tir que le Chef a préféré laissé à… Draymond Green, lequel s’est empressé de foncer comme un âne sur Lillard pour se voir siffler un passage en force pas bien clutch. C’était encore Dame Time ce soir, et des deux côtés du terrain. 

Les deux meilleurs meneurs de la Ligue (bah quoi ?) s’affrontaient cette nuit avec l’occasion de montrer à l’autre qui est le shooteur le plus insolent de la planète basket. On pensait avoir la réponse ce dimanche lors du concours à 3-points du All-Star Game mais Damian Lillard a décidé de se retirer de l’événement pour se reposer. Les hasards du calendrier nous ont finalement offert ce duel cette semaine mais, malheureusement, on n’a pas eu droit au match de l’année. Car apparemment, un projet de rénovation serait en cours au Moda Center au vu des briques balancées par les Warriors et les Blazers cette nuit. 15/42 du parking pour GS, 14/49 côté Rip City, autant aller à Barcelone voir la Sagrada Familia si c’est pour voir un chantier pareil. Les deux équipes n’ont pas paru particulièrement emballée à l’idée de jouer au panier-ballon et on a eu la vague impression que la plupart des joueurs étaient déjà à Cancun pour le All-Star (Spring)Break.

Les Warriors ont dominé pendant la plupart de la rencontre et pour cause, Stephen Curry s’est lui bien préparé pour le Three-Point Contest de dimanche puisqu’il finit avec 35 points dont 5 tirs du parking, 7 rebonds, 5 passes décisives et 3 interceptions. Une prestation ma foi plus que correcte pour le Chef qui a dominé son adversaire direct du soir pendant… 47 minutes et 45 secondes. Le triple-champion NBA a scoré huit points dans les cinq dernières minutes pour garder son équipe à flot, dont deux 3-points rentrés au meilleur des moments alors qu’il n’était pas particulièrement précis sur la rencontre (5/14 de loin). En face Dame a semblé fatigué et le meneur six fois All-Star a réalisé un match discret (6/17 au tir, 3/10 de loin). Et si les Blazers semblaient se diriger vers le chemin de la défaite… un OG a pourtant éclaboussé le terrain de sa classe puisque Carmelo Anthony a de nouveau été très bon avec 22 points à 8/13 au tir et Portland est resté dans le match en partie grâce à l’ailier, histoire de nous offrir un money time de rêve.

Un Steph Curry vs Dame Lillard dans le money time c’était en tout cas le scénario parfait, sauf que le Chef a décidé de faire de la charité au lieu de prendre des gros stepbacks du logo. Souvent doublé, Curry a ainsi été obligé de lâcher la gonfle et aucun de ses coéquipiers n’a su réaliser le play qu’il fallait. Et quand c’est Curry qui s’est chargé de tuer le match… il a été en échec total, puisqu’il n’a rentré aucun de ses trois derniers tirs. Et en face… comment dire… tout l’inverse. Après deux lancers rentrés pour remettre son équipe à un point à 50 secondes de la fin, Damian Lillard récupère de nouveau la balle après un raté de Curry. Comme à son habitude, Dame teste son défenseur avant de lâcher le move le plus indéfendable de la NBA. Un tir du parking de quasiment neuf mètres qui fait ficelle et donne un avantage de deux points aux Blazous à 14 secondes de la fin.

GS a encore une occasion d‘arracher la win ou les prolongations et comme prévu c’est… Draymond Green qui hérite de la balle, et après avoir magnifiquement feinté Robert Covington de la ligne des 3-points, l’ailier va foncer vers la raquette, peut être un peu trop précipitamment puisque Damian Lillard, encore lui, s’est entre-temps placé en toute discrétion sous le panier, forçant le passage en force de la gagne sur Dray. Deux actions clutchs, en attaque puis défense, pour un Dame qui a fini par éclabousser les Warriors de sa classe après un match de trainard. Le meneur remporte son duel face à Curry grâce à 15 secondes de patron, effaçant ainsi 47 minutes lors desquelles Curry l’a majoritairement dominé. Une victoire importante puisqu’en cas de défaite, les Warriors seraient revenus sur Portland au classement. 

Les Blazers finissent donc la première partie de saison avec une victoire et entament un break bien mérité avec l’espoir qu’ils soient enfin au complet après ces petites vacances. Damian Lillard a besoin de C.J. McCollum et Jusuf Nurkic pour continuer à gagner car le meneur a semblé un peu à bout de souffle ces derniers matchs, fatigué de porter une équipe littéralement à lui tout seul, même si parfois (souvent)… ça paye.

La box score tout jolie, c’est par ici !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top