Timberwolves

Ryan Saunders et les Wolves c’est fini : le divorce était dans l’air depuis un moment, alors merci pour tout et bon vent Ryan

Ryan saunders

Beaucoup d’émotion au départ, beaucoup de défaites ensuite.

Source image : YouTube

La breaking news est tombée sur les coups de 5h du matin, alors qu’on était tranquillement en train de terminer notre nuit de basket en regardant Giannis Antetokounmpo terminer les Kings. Ryan Saunders et les Wolves c’est fini, clap de fin sur une histoire empreinte d’émotion mais surtout d’un bon gros paquet de défaites. Next !

L’histoire avait commencé le 9 janvier 2019, et de la plus belle des manières. Quatre ans après le décès de son papa, véritable institution à Minneapolis, Ryan Saunders, jeune newbie de 32 ans, s’installait sur le banc des Wolves en lieu et place de Tom Thibodeau et remportait son premier match grâce à un énorme Andrew Wiggins. Souvenez-vous, parce qu’ici on s’en souvient comme si c’était hier.

Depuis, hum, ça s’est gâté. Assistant sur les bancs de NBA depuis ses 22 ans, Ryan sautait donc le pas dix ans plus tard, prenant en main une équipe jeune, portée par une superstar en devenir et une autre dont on se demandait déjà quelle direction pouvait bien prendre sa carrière. Tout de suite le fit est bon, son duo avec Scott Layden est une assurance « maison », humainement c’est parfait, Ryan est proche de ses joueurs et l’aura de papa Flip se fait ressentir à travers lui… mais malheureusement, et logiquement, les défaites sont nombreuses et les Wolves peinent à décoller. Première saison compliquée mais on s’en doutait, une deuxième pas plus victorieuse, et cette saison l’intégration du first pick Anthony Edwards peine à masquer les difficultés d’un groupe qui n’en finit plus de se chercher malgré un évident concentré de talent à dispo. Dès le début de saison les premières rumeurs d’un départ de Coach Saunders enflent comme un bide de James Harden en hiver, puis la blessure de Karl-Anthony Towns coïncide avec la blessure psychologique d’une franchise qui pédale dans la semoule. Quelques belle surprises font patienter les fans (Jarrett Culver en tout début de saison, Naz Reid, Jarred Vanderbilt, Jaden McDaniels), mais les Loups sont ce matin derniers de la Ligue avec un bilan de 7-24, et la dernière défaite en date, cette nuit face aux Knicks de… Tom Thibodeau, aura donc eu raison de la place du soldat Ryan. 43 victoires au total depuis janvier 2019, 94 défaites, un process qui n’en finit pas et donc la fin de l’histoire avec ce premier divorce de la saison en NBA.

Et pour le remplacer c’est donc une tête connue qui débarque, puisque c’est Chris Finch, jusque-là assistant-coach de Nick Nurse chez les Raptors, qui prend la place vacante. Une arrivée qui semble être plus qu’un simple interim selon les premiers retours, et qui prouve donc que le board des Wolves travaillait sur le dossier depuis un moment déjà. Besoin de fraicheur, de nouveauté, et Chris Finch qui étrennera donc son nouveau statut dès mercredi soir à… Milwaukee, et on lui souhaite donc bonne chance pour s’offrir d’aussi beaux débuts que son prédécesseur.

Premier coach à sauter cette saison, Ryan Sauders ne restera pas dans les annales d’un pur point de vue statistique, mais son mandat marque le sceau de la reconstruction post…. Saunders Père. A 34 balais le garçon a le temps de rebondir et les Wolves, eux, prennent donc un nouveau départ en se disant, qu’au pire, ce ne pourra pas être… pire.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top