Suns

Chris Paul rajoute une ligne à son dossier Hall Of Fame : sixième meilleur passeur all-time, et dans la lunette c’est… Magic Johnson

Chris Paul 21 février 2021

Quand tu peux dépasser Magic Johnson dans un classement all-time, c’est que tu dois ressembler de près ou de loin à une légende NBA.

Source image : YouTube

Les mots manqueront bientôt pour qualifier la carrière de Chris Paul, même si le mot champion manque également mais ça c’est encore un autre débat. Cette nuit le Point God a atteint un milestone qu’environ 0,00000000001% des joueurs NBA atteignent dans une carrière : le voilà sixième passeur le plus prolifique de l’histoire, grâce à six caviars offerts dans la victoire facile des Suns à Memphis. Dans le rétro ? Oscar Robertson, rien que ça. Dans le viseur ? Magic Johnson, RIEN QUE CA.

Impossible de nier le talent de Chris Paul, impossible de nier son leadership, impossible de nier la propreté basketballistique qu’il offre chaque nuit, et un classement est en train de concrétiser tout ça : celui des passeurs les plus prolifiques de l’histoire. A sa tête John Stockton, rendez-vous en 2150 pour lé déloger, et à peine plus bas… Chris Paul, qui vient donc de déposer cette nuit le roi du triple-double Oscar Robertson à la sixième place. On suivra bien entendu les évolutions dans les prochaines années de Russell Westbrook et du glouton LeBron James, mais le meneur « parfait » du vingt-et-unième siècle c’est bien CP3, qui n’a ainsi absolument pas volé sa place dans les hauteurs de ce classement all-time.

Qui dit step de plus dit prochain step, et selon nos habituels comptes d’apothicaires il faudra donc environ 3o matchs à Chris Paul pour aller gratter la cinquième place. Deux infos capitales ? Il faudra pour cela qu’il tourne à 8 passes de moyenne (moyenne cette saison : 8,6), et s’il y parvient il dépassera ni plus ni moins que… Magic Johnson, on ne vous fait pas un dessin et arguons juste que quand tu dépasses Magic Johnson dans un classement all-time c’est que tu dois ressembler de près ou de loin à une légende NBA.

Une preuve de plus de la solidité du jeune homme de bientôt… 36 ans, qui n’a finalement jamais semblé aussi serein et qui continue de porter les Suns vers un retour probable en Playoffs, onze ans après la dernière apparition en postseason de la franchise d’Arizona. Tiens, une autre stat pour finir ? Encore 43 steals et Chris Paul dépassera Scottie Pippen puis Maurice Cheeks pour devenir le cinquième meilleur intercepteur de l’histoire. C’est plus un dossier Hall Of Fame là, c’est un vrai Power Point.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top