Hornets

Gordon Hayward a encore été impérial : 39 points à 15/25 et le game winner, morceau de bolduc sur le choke du Magic

Gordon hayward 25 janvier 2021

Il est sur ses deux pattes, il est le leader des Hornets, il est clutch, il est en 50/40/90, et il est candidat à une sélection pour le All-Star Game.

Source image : YouTube

On en avait même fait une vidéo il y a quelques jours : certains joueurs sont de retour au plus haut niveau cette saison après avoir traversé des périodes plus ou moins sombres. Kevin Durant évidemment, Victor Oladipo, Mike Conley, et donc… Gordon Hayward, touchons du bois enfin libéré de ses pépins physiques et clairement redevenu le joyau que l’on connaissait il y a quelques années. Cette nuit ? Nouvelle mixtape de Gordie, face au Magic cette fois-ci.

28 points pour démarrer la saison à Cleveland, puis de nouveau 28 face aux Nets, un career high à 44 à Atlanta, 26 pions à New Orleans, 34 contre les Knicks, de nouveau 34 face aux Bulls et donc… 39 cette nuit contre le Magic, une nouvelle fois dans des pourcentages à faire pousser des boutons d’acné à Kelly Oubre Jr. Pour la faire courte ? Cette saison Gordon Hayward est en… 50/40/90, vous connaissez le club et il n’est pas si garni, et surtout les Hornets gagnent, un peu, et affichent aujourd’hui un bilan de 7-9 tout à fait honorable pour une équipe qui s’appuie sur un « revenant » et des jeunes. Merci Gordon, merci patron, qui a donc une nouvelle fois cette nuit guidé ses Frelons à une ruche bien pleine, profitant des espaces laissés par une équipe d’Orlando ruinée par les blessures et qui commence à devenir… la reine du choke. Merci Gordon, Aaron Gordon cette fois-ci, qui a pris un malin plaisir ces derniers temps à foutre en l’air des matchs dans le money time et qui ferait mieux de laisser au spécialiste Evan Fournier le ballon lorsqu’il est trop chaud pour ses fragiles mimines. Mais cette nuit le choke fut collectif pour les Floridiens. 86-74 après trois quart-temps mais une défaite, une défaite évitable et infligée dans les toutes dernières secondes par un Gordon Hayward qui, lui, maitrise plutôt bien la gestion du stress…

Terrence Ross avait bien fait l’effort de remettre tout le monde à 104 partout avec un gros three quelques secondes auparavant, mais face à un Vavane dépassé en défense c’est bien Gordon Hayward qui fermera la boutique en scorant ses 37 et 38èmes points au presque buzzer avant de voir les joueurs du Magic… ne pas réussir à remettre le ballon en jeu. Violation des cinq secondes, ballon rendu à Charlotte, faut le dire si vous avez pas envie. Un lancer plus tard Hayward était monté à 39 parce que le Jura c’est vivifiant pour la peau, et on partait donc sur un résultat logique entre une équipe incapable de tenir le score et une autre drivée par un leader magnifique évoluant de nouveau à un niveau All-Star depuis quelques semaines.

Le score final ? 107-104, et surtout cette impression de leadership assumé de la part de l’ancien Jazzman et Celtic. Et si aujourd’hui Gordon Hayward est un Frelon grassement payé, disons qu’il le mérite amplement, disons qu’on ne tardera plus à la surnommer la reine des abeilles.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top