Hawks

Les Hawks remportent le Déchetico contre les Wolves : le moins crade a gagné, et le pire c’est que c’est vrai

DeAndre Hunter Atlanta Hawks 18 janvier 2021

Une des rares satisfactions du jour

Source image : NBA League Pass

Du basket à heure française, le Martin Luther King Day, deux légendes au micro, un parquet et une présentation qui claquent mais aussi deux coachs en sursis. On avait de quoi espérer quelques étincelles pour ce Hawks-Wolves à la State Farm Arena. Malheureusement pour nous, le résultat est loin d’être concluant.

26-17… Non ce n’est pas le score en fin de premier quart-temps entre Atlanta et Minnesota mais bien le nombre de ballons perdus pour les deux équipes à la fin de cette bouillie de basket que nous avons lentement digérée pendant plus de deux heures. Sur le papier, pas de problème, les Hawks ont bien plus de talents et dès qu’ils accélèrent un peu ou qu’ils mettent un peu de bonne volonté, l’écart gonfle. Sauf qu’il y a tellement de déchet dans leur jeu que les Wolves se rapprochent à chaque fois. La raquette de Minnesota est totalement à la rue dans ce match alors Clint Capela en profite. Enfin servi au poste, le Suisse claque un deuxième match d’affilé à plus de 20 points, 15 rebonds. D’Angelo Russell et Trae Young étaient attendu dans un duel de meneurs All-Stars, ils ont claqué les gros chiffres mais ont (encore) affiché un niveau dramatique en défense. Dur de savoir lequel est le moins concerné. Sauf qu’à la différence de l’ancien Warrior, Trae peut compter sur des coéquipiers pour assurer le scoring. Aucun joueur du cinq majeur des faucons n’a fini en dessous des quinze points ce soir. A l’inverse, les Wolves ont dû puiser dans leurs ressources pour assister leur meneur dans la remontada. En vain. Lorsqu’il n’y a pas D-Lo voire Malik Beasley pour créer (un peu), cette équipe se regarde et rien ne se passe. En défense c’est terrifiant, en attaque c’est à peine mieux et c’est à ce moment-là que tous les regards se tournent vers Ryan Saunders, lequel ne fait rien. Ok, il n’y a pas Karl-Anthony Towns et ça joue beaucoup sur le niveau d’une équipe mais c’est pas possible d’afficher un niveau pareil. Selon le résultat de Detroit contre Miami, les Wolves pourraient se réveiller avec le pire bilan de la Ligue demain, et c’est mérité.

Côté Hawks, il n’y a vraiment pas de quoi sauter au plafond non plus. Le déchet vu ce soir ne tombe pas du ciel et vient confirmer que le début de saison ressemble plus à un écran de fumée qu’autre chose. Ce soir, ça gagne car l’équipe en face a réussi à faire pire et c’était pas facile. Mais le Atlanta de ce soir ne fait pas les Playoffs au printemps, ça c’est certain. Peut-être distribueront-ils les orangeades sur le bas-côté mais bon courage pour te coltiner Nets, Bucks, Celtics, Pacers ou Sixers comme ça. Ouais, il y a des mecs qui font des stats, Kevin Huerter a fait un match pas mal du tout comme De’Andre Hunter mais c’est l’arbre qui cache la forêt. Lloyd Pierce n’est pas le coach le plus zen du monde sur son banc et on ne saurait même pas dire si la victoire de ce soir lui fait gagner ou perdre des points. Pas sûr que Travis Schlenk ait investi autant cet automne pour un spectacle de cette qualité.

Si vous êtes arrivés en retard et que vous avez loupé le match, ne vous inquiétez pas, on est là pour rattraper le coup. Des grosses stats mais un spectacle qui ne fait pas honneur à l’homme du jour, le docteur King. Les joueurs de Géorgie ont au moins offert la victoire à l’ancien natif d’Atlanta. Il faut parfois se contenter de peu de choses. 

Boxscore Hawks vs Wolves 18 janvier 2021

Minnesota Timberwolves boxscore 18 janvier 2021

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top