Suns

Mikal Bridges s’est occupé des Pacers : 34 points à 12/18 pour Michel Ponts, le Big Three des Suns est officiellement un Big Four

Match absolument parfait des Suns qui possèdent ce matin le meilleur bilan de la Ligue, et c’est tout… sauf une surprise.

Source image : YouTube

Avant toute chose et toute espèce de révérence à Mikal Bridges ou qui que ce soit… merci messieurs. Merci messieurs car ce Pacers-Suns fut à n’en pas douter l’un des plus beaux matchs de la saison (le ?), un match de basket d’une propreté si pure qu’il en ferait oublier le goût de l’alcool à Gérard Depardieu. Et au milieu de tout ça ? Des Suns plus purs que la pureté elle-même.

Un chiffre pour résumer ce match ? Même si ce serait évidemment très réducteur ? 2. Le chiffre 2, comme le nombre de ballons perdus cette nuit par les Suns, plaçant cette orgie de perfection à la première place ever, en compagnie de quatre autres franchises parfaites en leur temps. Environ trois fois moins de turnovers qu’ Trae Young ou James Harden à eux tous seuls dans un match, et une rencontre quasi immaculée donc, menée de main de maître par des Suns d’abord accrocheurs puis virils quand il fallut take the lead pour ne plus jamais le lâcher. Le trio Chris Paul / Mikal Bridges / Deandre Ayton qui fait le taf en défense, la montagne de la raquette freinant pour sa part Domantas Sabonis du mieux qu’il pouvait, ce qui n’empêchera pas d’ailleurs le Lituanien de valider un gargantuesque 28 points 22 rebonds, mais en ratant tout de même douze tirs dans le match. Un match entrainant, et au milieu de tout ça un homme, annoncé comme un facteur X +++ en début de saison côté Phoenix mais qui est déjà beaucoup plus que ça. Mikal Bridges pour ne pas le nommer, Mikal et ses immenses bras déjà connus pour être capables de stopper n’importe quel attaquant en NBA, Mikal qui a ce soir prouvé qu’en sus de ses aptitudes défensives un exceptionnel joueur de basket se cachait derrière ce profil – là aussi réducteur – de 3 and D.

Michel Ponts face aux Pacers ? 34 points, à 12/18 au tir dont 6/8 du parking et 4/4 aux lancers, zéro ballon perdu évidemment, et une intensité de porc des deux côtés du terrain pour driver les Suns. Chris Paul, Devin Booker, Deandre Ayton et donc Mikal Bridges, chacun dans leur rôle et même plus pour Mikouille, de quoi tirer le portrait d’un fabuleux… Big Four qui se dessine, sans oublier les pièces rapportées diablement utiles dans la rotation de Monty Williams. On s’excite un peu ? Peut-être parce que le ballon tourrne magnifiquement bien dans cette équipe, peut-être parce que ce match était monstrueusement agréable, peut-être parce que les Suns ont joué à la qausi-perfection, et peut-être aussi parce que c’était face à une équipe solide, les Pacers envoyant du beau jeu depuis le début de saison et n’ayant finalement… pas grand chose à se reprocher hier si ce n’est la crédulité de Myles Turner en défense sur les intérieurs des Suns.

Parce qu’hier ces Suns-là étaient tout simplement intouchables, parce que ces Suns-là étaient tout simplement une équipe de Playoffs. Le constat obvious, un de plus, de cette fin de nuit ? Si Chris Paul et ses guys jouent comme ça chaque semaine, ou même à 70% de leur potentiel, évidemment qu’on retrouvera les Suns en Playoffs au printemps, et ce ne sera pas pour prendre des photos.

suns pacers stats 10 janvier 2021

1 Comment

1 Comment

  1. Éthienne

    10 janvier 2021 à 14 h 00 min at 14 h 00 min

    33 assists pour 2 ballons perdus ? Ce ratio de rêve !

    Et un 100% aux lancer-francs.

    Sublime cette équipe des Suns. Quelques jours après s’être fait surprendre par les Pistons. Ils savent rebondir les buveurs de thé glacé.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top