Hornets

LaMelo Ball est officiellement le plus jeune joueur de l’histoire à avoir claqué un triple-double : le gamin va vite, très vite

On en parlait hier et pour cause, LaMelo avait réussi la performance de dominer… son aîné Lonzo, dans un match entre les Hornets et les Pelicans qui intéressaient autant ESPN que Stéphane Bern et les producteurs de Saga. Saga n’existe plus ? On s’en fout c’est pour la vanne et LaMelo, lui, n’est est définitivement pas une car après l’extinction du frangin c’est un autre fait historique qu’il a coché cette nuit en devenant le plus jeune joueur de l’histoire à valider un triple-double. Simple, simple et funky.

L’histoire aurait été d’autant plus belle si le plus freak des Ball avait pu valider la perf face à son bro, mais James Borrego en avait alors décidé autrement, apparemment pas prêt à voir débarquer 900 journalistes en plus dans la Zoom conférence de presse d’après match. Avant-hier ? 12 points, 11 rebonds et 9 passes, la victoire face à des Pels pourtant plus référencés, et voilà que ce coup de projecteur supplémentaire et familial mettait encore un peu plus de shine sur le début de saison réussi du rookie. Cette nuit ? Un palier de plus de franchi, et quel palier, puisque LaMelo est donc devenu le plus jeune joueur de l’histoire à poser un triple-double en NBA.

22 points, 12 rebonds et 11 passes, en sortant du banc s’il vous plait, et à 9/13 au tir dont 3/5 du parking pour arrondir les angles. Face à des Hawks qui commencent à décevoir, LaMelo a donc poussé les Hornets – qui ne déçoivent, eux, pas du tout – à la victoire, en ajoutant cette nuit l’insolence curryesque à la capacité à distribuer qu’on lui connait déjà. Un fouetté toujours aussi spécial, un body language à le faire passer pour un mec qui n’en a rien à secouer mais en réalité… une arme fatale, tout simplement, trop grand pour ses défenseurs, et trop plein de vista pour que les copains n’en profitent pas. Gordon Hayward, P.J. Washington ou Terry Rozier, tous auront cette nuit encore profité du show de LaMelo pour aller chercher une cinquième victoire en dix matchs, et pour contribuer donc à l’entrée dans l’histoire de leur jeune coéquipier. LaMelo qui remplace donc Markelle Fultz tout en haut du classement de The Voice Kids, ce même Markelle qui avait d’ailleurs bouté hors du trône un certain… Lonzo Ball, lui même détenteur de ce record pendant un temps après avoir détrôné pour sa part… LeBron James. Un peu dur à suivre pour un dimanche mais on fait ce qu’on peut.

19 ans, 111 jours et dix matchs en NBA, voilà exactement le temps qu’il aura fallu à LaMelo Ball pour valider son premier triple-double dans la Grande Ligue. La prédiction complètement obvious du jour ? Il y en aura d’autres, il y en aura beaucoup d’autres.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top