Lakers

Officiel, Jared Dudley repart pour un an avec les Lakers : 2,4 millions, c’est donc le prix pour bouffer à la cantine et se marrer sur le banc

bibendum michelin 1er décembre 2020

Rare image de Jared Dudley quand il est svelte.

Source image : YouTube

La Free Agency des Lakers bat actuellement son plein et s’il reste quelques places à prendre dans le roster angelino… ça n’empêche pas les champions en titre de conserver quelques uns des soldats victorieux l’an passé. Kentavious Caldwell-Pope et Markieff Morris principalement, mais aussi… Jared Dudley, qui a donc pris sa part de rab hier en signant pour un an de plus dans la cantine la plus généreuse de NBA.

Alleluia, le glouton préféré de ton glouton préféré est de retour et défoncera des frigos pour une saison de plus ! Comme un symbole, l’annonce est tombée hier soir entre une pub pour Michelin et une autre pour le programme « Comme j’aime », et malgré la silhouette du vétéran ce ne sont ni Mercotte ni Jean-Pierre Coffe qui ont annoncé la breaking news mais bien Adrian Wojnarowski, entre le fromage et le dessert, et je pense qu’on a fait le tour sur les blagues autour de la bouffe :

Si l’on met de côté la production quasi-transparente de Jared avec les Lakers, voici mine de rien une belle opération pour la franchise californienne. On parle d’un mec qui galère à dépasser les 1km/h en sprint, qui rentre très principalement quand son équipe mène de quarante points… mais aussi d’un homme dont la voix porte dans le vestiaire. Passé par une petite dizaine de franchises et dépassant la dizaine de points à son prime du côté de Phoenix, Jared a 35 balais et l’expérience avec lui, il connait la vie comme dirait l’autre, et servira donc une année de plus de liant dans le groupe de Frank Vogel. En d’autres terme le gros poste 3/4 sera le vinaigre de la sauce à salade, même si Jared ne doit probablement jamais avoir entendu parler de batavia ou de laitue.

Parce que c’est ça aussi la Free Agency. Qui sera le leader offensif, le leader défensif, qui sort du banc, qui amène une vraie upgrade sur le terrain… et qui est un élément nécessaire à la vie du vestiaire. Jared Dudley fait assurément partie de ces gars, même s’il vole le sandwich des copains, même s’il prend deux places dans l’avion. Alors welcome back Dud’, et bon appétit bien sûr.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top