Kings

Glenn Robinson III signe aux Kings : alerte, 3&D pas trop mauvais débarque dans franchise dans le besoin

Luke Walton qui va coacher Glenn Robinson III. À Sacramento, on recrute en fonction de l’arbre généalogique.

Source image : YouTube

À une journée de la reprise des camps d’entraînement, certaines équipes s’activent encore en coulisses pour signer les derniers agents libres encore disponibles et repartir au complet. C’est le cas pour les Kings, qui viennent de tomber d’accord avec l’ailier de 26 ans Glenn Robinson III.

Glenn Robinson débarque aux Kings. Voilà l’exemple parfait d’une phrase qui aurait pu être balancée dans plusieurs époques, avec des impacts différents. Dans la fin des années 1990, cette annonce aurait probablement hypé les supporters des Rois tant le Big Dog Glenn Robinson – premier choix de la Draft 1994 et double All-Star – était un ailier solide. Mais aujourd’hui, nous sommes en 2020, et comme l’annonce Jason Anderson du Sacramento Bee, c’est bien son fils, Glenn Robinson III, qui vient de signer à Sacramento pour un contrat d’un an. L’ailier de 26 ans revient donc en Californie : après avoir commencé la saison dernière à Golden State, Glennou s’était alors forgé une jolie petite réputation dans la Baie avant de déménager en cours de campagne chez les Sixers, qui voulaient se renforcer en vue des Playoffs. Alors que des franchises comme les Lakers, les Clippers ou encore le Jazz étaient aussi sur son dossier, c’est finalement Sacramento qui a raflé la mise, probablement en raison des minutes dont pourra bénéficier l’ailier dans la capitale californienne.

Et aujourd’hui pas de doute, c’est un renfort potentiellement intéressant que les Kings viennent de récupérer pour leurs ailes. Alors qu’il avait jusque-là eu un rôle très limité depuis son arrivée dans la Ligue (avec un passage en G League aussi), le 40e choix de la Draft 2014 a été l’un des gagnants des nombreuses blessures des Warriors la saison dernière, puisqu’il a eu l’occasion de s’exprimer. Résultat : même en partant chez les Sixers au mois de février et avec beaucoup moins de minutes au compteur dans la cité de l’amour fraternel (sans oublier plusieurs bobos), GRIII sort d’une saison à 11,7 points, 4,4 rebonds, 1,5 assist et 0,9 interception de moyenne, avec un séduisant 39 % derrière l’arc. En une saison, Robinson III est passé de porteur de gourde à joueur capable d’apporter des deux côtés du terrain, en jouant sur les postes 3 et 2 grâce à ses qualités athlétiques (ancien vainqueur du Slam Dunk Contest, ne l’oublions pas) et son shoot extérieur très sérieux. Tout récemment, Sacramento a laissé filer Bodgan Bodganovic vers Atlanta, et si Glenn ne deviendra pas un starter à Sacto, il a tout ce qu’il faut en magasin pour s’imposer dans la rotation des Rois derrière Harrison Barnes et Buddy Hield. Papa peut être fier de son fiston.

Glenn Robinson III arrive en renfort chez les Kings pour jouer le rôle de 3&D en sortie de banc. Et dans le doute Glenn, vérifie bien ton contrat si tout est signé, etc… avec Sacramento, on ne sait jamais. 

Source texte : Sacramento Bee

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top