Blazers

Officiel : Rodney Hood prolonge à Portland pour 21 millions sur 2 ans, le staff médical attend son pourboire

Rodney Hood

Le seul homme au monde capable de négocier une augmentation sans jouer.

Source image : NBA League Pass

Il l’avait promis et il a tenu sa parole. Blessé une grande partie de la saison, Rodney Hood n’avait pas terminé sa mission à Portland et vient de prolonger aux Blazers pour 21 millions de dollars sur 2 ans. Le seul homme au monde à réussir à négocier une augmentation sans jouer.

Il y a des joueurs plus doués en négociations que les autres, Rodney Hood fait partie de ceux-là. Arrivé dans l’Oregon dans le cadre d’un trade à la deadline 2019, il avait été d’une grande aide aux Blazers lors de leur épopée jusqu’en finale de Conférence Ouest la même année. En début de saison dernière, c’est lui qui débutait les matchs aux côtés de Damian Lillard et de C.J. McCollum avant d’être victime d’un terrible coup d’arrêt au début du mois de décembre. Tendon d’Achille pété, synonyme de fin de saison pour l’ailier qui possédait encore une player option pour ne pas se retrouver au FC Pôle Emploi et avec un arrêt de travail à la rentrée suivante. Finalement, le coronavirus est passé par là et la saison a été décalée, si bien que Romain Capuche pourra tenir sa place le 22 décembre lors de l’opening night. Conscient de tout ce qu’il pourra apporter à Portland la saison prochaine, il a donc décidé de décliner son option pour devenir agent-libre et forcer Neil Olshey a aligner les billets pour conserver le sniper passé par Duke. Forcément, même écourtée, une saison à 49,3% du parking ça fait monter sa cote. De 5,7 millions de dollars, il va donc passer au double selon Adrian Wojnarowski d’ESPN.

Les Blazers qui avaient déjà récupéré Enes Kanter un peu plus tôt dans la soirée tentent de reformer à l’identique le roster qui avait été si performant lors des Playoffs 2019. Woj nous confirme quand même que les Blazers restent prudents puisque la seconde année de son contrat n’est pas garantie. D’un autre côté, Portland n’a plus trop le choix. Avec un duo d’arrières en plein prime et avec deux contrats max à assumer, il faut gagner tout de suite. Le dossier Melo viendra rapidement sur la table puisque le management a déjà payé le prix pour faire venir Robert Covington dans ce rôle de 3 and D qui manquait tant à l’équipe la saison dernière. Si on rajoute aussi les retours de blessure de Jusuf Nurkic et Zach Collins, le roster de Terry Stotts n’aura plus rien à voir avec celui que l’on a pu suivre la majorité de la saison dernière.

Peu importe le prix, Portland est prêt à payer pour construire un vrai contender à l’Ouest. Après avoir accumulé les galères en 2019-20, les Blazers doivent se dire que le karma va les laisser un peu tranquilles et ont décidé de mettre le paquet sur cette campagne 2020-21. Bravo à Rodney Hood chez qui on découvert un certain talent de négociateur.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top