Hornets

Nicolas Batum choisit d’exercer sa player option pour 2020-21 : spoiler, aujourd’hui votre boulanger va choisir de vendre du pain

boulanger 16 novembre 2020

Au feu de bois, bien sûr.

Source image : YouTube

Voilà le genre de news dont on attendait surtout la date, car son contenu n’était pas non plus à ranger dans la catégorie suspense. Nicolas Batum exerce donc son droit à prendre sa player option pour la saison prochaine, 27 millions de dollars faut-il le rappeler, et sera free agent en 2021 pour tenter d’aller chercher un nouveau (dernier ?) contrat NBA.

C’était un secret de Polichinelle, la logique le voudrait en tout cas, mais c’est désormais officiel : Nicolas Batum a activé sa player option de 27 millions pour sa dernière année de contrat. La pas vraiment breaking news nous est venue de Shams Charania, qui a donc apparemment un contact au Crédit Agricole de Caroline du Nord :

Sans surprise donc, et avant le déferlement de méchanceté gratuite on vous pose cette question : « Et vous, qu’auriez-vous fait ? » Voilà, on est d’accord, partons donc dès à présent sur des bases saines. Pour rappel, Nico avait débarqué en 2015 à Charlotte via un trade après avoir passé les sept premières saisons de sa carrière à Portland, dont les trois dernières en tant que titulaire indiscutable aux côtés de Damian Lillard, LaMarcus Aldridge, Wes Matthews ou Robin Lopez notamment. Une première saison avec Lolotte plus tard, et la belle situation financière d’alors en NBA aidant, Nico avait validé un joli pactole de 120 millions sur cinq ans, preuve de l’espoir placé en lui par les Hornets, lui qui était alors devenu l’un des two-way players les plus respectés de la Ligue. Malheureusement les contes de fée possèdent tous leurs vilaines sorcières au détour d’un sentier, et si la saison suivante fut satisfaisante d’un pur point de vue statistique (15 points, 6 rebonds et 6 passes), la suite ne fut qu’une lente descente vers le rôle très minime qui fut le sien la saison passée. Pas qu’une question de niveau hein, on pense à sa blessure au doigt dès le… premier match de la saison passée, mais disons qu’aujourd’hui la pure production chiffrée de Nico n’est pas vraiment proportionnelle à son salaire.

Que fallait-il faire dans ce cas ? Adopter un comportement de type Abbé Pierre et s’assoir sur quasiment 30 patates ? La simple réponse à la question un peu plus haut clôt le débat, et Nico repartira donc pour une dernière saison à faire voler les billets, tant mieux pour lui, tant mieux pour la Mamma comme on dit. Dans un rôle de daron à Charlotte, pour produire ce qu’il peut produire sur le terrain mais également pour aider au développement des Miles Bridges ou autres P.J. Washington sur ses postes, ou bien ailleurs car on rappelle que le fait de valider cette dernière année de contrat ne fait non plus de lui un joueur intransférable, même si absorber 27 millions pour la saison prochaine résulterait surtout d’un plan bien étrange pour n’importe quelle autre franchise.

Ce qu’il faut retenir ? Que Nico a donc fait ce que n’importe lequel d’entre nous aurait fait, et ce que tout autre joueur à sa place aurait fait également. On parle quand même d’une franchise qui a hypothéqué la ville pour s’offrir Nico, Cody Zeller, Michael Kidd-Gilchrist et Bismack Biyombo et dont le proprio n’est autre qu’un milliardaire légendaire, on ne va quand même pas les plaindre.

1 Comment

1 Comment

  1. Issa

    16 novembre 2020 à 21 h 32 min at 21 h 32 min

    Alors trashtalk, j aime cette manière de poser le débat avec une certaine vision de l honnêteté. Évidemment personne ne doit cracher sur cet argent, évidemment il ne l a pas volé!
    Mais par contre, le coup des excuses c est pas utile, prends ton oseille, c est un business quand on veut te trade, on ne te demande pas l heure

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top