Divers

Les lycéens Chet Holmgren et Emoni Bates ont lâché un duel XXL cette nuit : on peut les drafter mercredi ou c’est trop tôt ?

Alors que la Draft NBA et les rumeurs qui vont avec ont tendance à monopoliser l’actu en ce moment, les yeux étaient également rivés sur ESPN2 cette nuit, où Chet Holmgren et Emoni Bates ont proposé un très gros duel pour leurs débuts en antenne nationale. Peut-être que ces noms vous sont inconnus aujourd’hui, mais ça va vite changer. 

À ma gauche, Chet Holmgren. 18 ans, intérieur de 2m13 pour 86 kilos, possédant les qualités d’un ailier en matière de capacités athlétiques, de dribbles et de shoot, et véritable muraille défensive avec son envergure de 2m29. Considéré comme le prospect numéro 1 de 2021 par ESPN, il est notamment comparé à Kristaps Porzingis. À ma droite, Emoni Bates. Pas encore 17 piges, ailier de 2m06 et 93 kilos, dont le jeu rappelle clairement celui de Kevin Durant. Du shoot, du handle, du talent à n’en plus finir, et surtout une volonté d’écraser la concurrence à chaque fois qu’il débarque sur un parquet. Bates est également numéro 1 dans la classe de recrutement 2022, et serait tout simplement « le meilleur lycéen depuis… LeBron James ». Wow, bonjour la pression. Et ça ne vient pas de nous hein. Ça vient de Paul Biancardi d’ESPN, le directeur du recrutement, spécialiste du basket universitaire et de la Draft NBA. Autrement dit, il en a vu passer des prospects et s’il dit ça, ce n’est pas pour rien. Il a notamment prononcé ces mots cette nuit, durant la rencontre opposant l’équipe de Chet Holmgren à celle d’Emoni Bates du côté d’Ann Arbor dans le Michigan. Une rencontre diffusée en direct et en antenne nationale.

On peut dire que les deux prodiges n’ont pas déçu. Holmgren ? Il a terminé avec 31 points (13/18 au tir), 12 rebonds et 6 contres. Dans le quatrième quart-temps, il s’est retrouvé en un-contre-un face à Bates, il a pénétré dans la raquette pour conclure avec un dunk puissant à deux mains, histoire de montrer qui est le patron. Boum ! Clairement, dans ce duel très attendu, le gamin du Minnesota voulait envoyer un message. Mais Emoni Bates a aussi montré pourquoi il est aujourd’hui considéré comme un talent générationnel par beaucoup de monde. Car de son côté, on a 36 pions (11/22) et 10 rebonds sur la feuille de match. Honnête. La rencontre a tout de même tourné en faveur du premier, qui a réussi à guider son équipe vers la win, Team Sizzle l’emportant 78-71 face à Ypsi Prep Academy. Un premier aperçu très intéressant donc, et ces deux-là vont de plus en plus faire parler d’eux. Pour le moment, Chet Holmgren ne s’est pas encore positionné sur l’université dans laquelle il jouera. Évidemment, il y a du monde sur les rangs, comme Georgetown, North Carolina, Memphis et d’autres encore. On peut dire qu’il a l’embarras du choix le garçon. Quant à Emoni Bates, il s’est engagé avec les Spartans de Michigan State (coachés par Tom Izzo), lui qui est originaire d’Ann Arbor.

Deux prodiges, deux compétiteurs, deux jeunots qui pourraient un jour dominer dans la plus grande ligue du monde. Un conseil, surveillez-les de très près. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top