Nets

Amar’e Stoudemire va devenir l’assistant de Steve Nash à Brooklyn : officiel, les Nets ont le staff le plus run and gun de l’histoire

TBNL 23 octobre 2020

Pick, roll, run, gun.

Source image : The Ball Never Lies

L’info est passée relativement au second plan ce soir (sauf pour les fans des Nets en hélico**te et ceux des Suns en mode mélancolie) car tombée quelques minutes avant l’annonce d’une éventuelle entame de la saison 2020-21 à… Noël. On récapitule donc : la saison prochaine Steve Nash et Amar’e Stoudemire seront réunis mais sur un banc, celui des Nets, pour enseigner entre autres à leurs nouveaux padawans l’art de scorer vite, très vite, comme à la belle époque.

Les plus anciens s’en souviennent. En début de siècle se jouait à Phoenix « le plus beau show des années 2000 », formule empruntée à un célèbre conteur de la NBA mais pas loin d’être une authentique vérité. Les Suns de Phoenix envoyaient du bois chaque soir, 120 points les soirs de panne, et proposaient à leurs fans un jeu léché, rapide, construit autour d’un sauvage run and gun orchestré par Mike D’Antoni et d’un art du pick and roll supersonique joué à la perfection par le génie Steve Nash et la bête Amar’e Stoudemire. La franchise d’Arizona n’arrivera néanmoins jamais à ses fins, la faute à la défense qui pêche en Playoffs et/ou au vice de Robert Horry, mais de 2004 à 2010, Steve Nash sera élu MVP à deux reprises, Boris Diaw ira pécho du pâté-croûte un trophée de MIP, et le Stoud’ deviendra l’une des armes les plus létales de la Ligue avant d’aller se blesser et se perdre à New York au début des 10’s. Dix ans après une séparation qui sonnait le glas des espérances de titre à Phoenix, voici donc Amar’e et Stevie enfin réunis, le premier rejoignant le deuxième en qualité d’assistant sur le banc des Nets. Kyrie & KD en mode Steve & STAT ? Le raccourci est facile, la vie sera sans doute bien différente, mais tout ça nous replonge en tout cas dans une période faste de la NBA moderne.

Kyrie Irving, Kevin Durant, Caris LeVert, Spencer Dinwiddie, DeAndre Jordan, Taurean Prince, Jarrett Allen, voici donc une (bonne) partie des hommes qui auront la saison prochaine comme coachs… deux hommes qui ont volé ensemble sur la NBA durant une demi-douzaine d’années. Le job est différent, on sait Steve Nash très attaché à la camaraderie (il avait notamment tenté une approche avec… Dirk Nowitzki) et on attendra évidemment quelques semaines/mois avant de pouvoir juger du talent de l’ancien meneur canadien sur un banc NBA, et par extension de son staff donc, entre autres, d’Amar’e Stoudemire, mais si d’aventure le binôme venait à cartonner sur le bord du terrain après avoir envoyé du rêve en ses lignes, on tiendrait probablement là un fait assez unique dans l’histoire.

Rebond Jarrett Allen, main à main avec Kyrie Irving, deux dribbles, alley-oop pour Kevin Durant. Quatre secondes, deux points de plus. Si jamais ce genre d’action vous est offerte par les Nets dès l’entame de la saison ? Vous saurez vers qui tourner vos yeux ébahis. Road to « le plus beau show des années 2020 » ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top