Lakers

Anthony Davis sauve les Lakers au buzzer : victoire 105 à 103, AD assassine les Nuggets avec l’ogive de la gagne !

Anthony Davis

SO…. CLUTCH !

Source image : NBA League Pass

Mamba jerseys ? Victoire des Lakers, et avec la manière au buzzer ! Si la franchise de Los Angeles s’est fait une grosse frayeur dans le dernier quart-temps, elle a terminé avec la gagne grâce à un shoot énormissime, signé Anthony Davis. On passe à 2-0 pour la bande à Vogel.

Ils sont passés tout près d’une grosse claque dans la gueule. Ils ont joué avec le feu et ont failli terminer avec la tête baissée, conscients qu’ils avaient fait n’importe quoi dans le money time. Oui, ces Lakers n’ont pas été convaincants sur l’ensemble des 48 minutes contre Denver. Inspiré en début de match, LeBron démarrait fort et c’est tout un groupe qui le suivait dans son sillage. Une fatigue mentale et physique semblait s’installer chez les Nuggets, tabassés par l’intensité physique des Californiens et une défense suffocante. Malgré quelques petits dérapages, les Lakers menaient de dix points à la mi-temps et faisaient grimper le lead à plus de quinze unités en seconde période. Cependant, lors du quatrième quart-temps, l’improbable se produisait sous nos yeux. PJ Dozier puis Nikola Jokic pour lancer la remontada des Nuggets, LeBron qui craque complètement dans le money time, pas un seul Laker qui rentre un shoot, ça sent le choke. On les appelle les comeback kids, ces garçons de Mike Malone, mais de là à totalement faire déjouer le King ? De là à voir Kentavious Cadlwell-Pope être le seul joueur de son équipe à scorer dans les 6 dernières minutes de la rencontre ? Enfin, le seul… Disons qu’il y avait un sacré copain à ses côté, celui qui va prendre toute la place médiatique ce lundi et ravir un Kobe posé, là-haut, sur son nuage. Bel hommage au Mamba, dans ce sublime maillot noir et jaune, Anthony Davis plantant le tir de la gagne au buzzer sur des Nuggets désabusés.

Mais alors comment en sommes-nous arrivés là ? Déjà, comme dit plus haut, les Lakers ont commencé à jouer n’importe comment dans le money-time, quasiment tous sauf AD. Impérial offensivement et défensivement en seconde mi-temps, l’intérieur mettait la franchise de Los Angles sur ses épaules et ne voulait rien entendre. Stepback à trois-points, floater clutch, face à un Jokic soudainement transformé en Joker pour les dernières minutes du match, Davis répondait coup pour coup. Sauf sur l’avant-dernière action de la soirée, durant laquelle le All-Star des Nuggets donnait l’avantage aux siens sur un 1-vs-1 avec AD. Une attaque des Lakers mal gérée et très bien défendue par Denver ne laissait plus que deux secondes à jouer, sans temps-mort, et avec un mode impro à assumer jusqu’au bout. Entrée en jeu de Rajon Rondo, qui s’occupe de la remise et voit Anthony Davis se pointer vers lui derrière la ligne à trois-points. Pendant que Mason Plumlee et Jerami Grant réalisent l’erreur défensive du mois, Rondo ne se gêne pas et met son All-Star dans un siège parfait. LeBron a posé son écran, l’horloge défile, Anthony ne tremble pas et tire au buzzer…. tchaf ! Explosion du banc des Lakers, Talen Horton-Tucker finit presque à l’hôpital sur un chest bump mal géré, mais tant pis. Les Lakers ont réussi à s’en sortir, sous les yeux de Nuggets complètement abattus par ce shoot. Ils étaient revenus, ils avaient tout donné, et à une solide séquence défensive près ils seraient à égalité dans la série. Seulement, si Los Angeles a forcé sa main pour réaliser un transfert et récupérer Anthony Davis, c’est pour ce genre de soirée. LeBron un cran en-dessous en seconde période, besoin que quelqu’un prenne le relais : AD est tout simplement le seul joueur à avoir scoré pour sa franchise dans les cinq dernières minutes du match.

Pour une dédicace à Kobe, on peut dire qu’elle était exceptionnelle. Anthony Davis plante le tir de la gagne au buzzer sur ce Game 2 contre Denver, maintenant à lui et ses potes d’enfoncer le clou. Le moral des Nuggets frappé de plein fouet par cette action, les Lakers vont-ils passer à 3-0 ? Réponse mardi soir, avec on l’espère une fin de match tout aussi épique.

1 Comment

1 Comment

  1. Dorian

    21 septembre 2020 à 8 h 10 min at 8 h 10 min

    On parle beaucoup d’AD et à juste titre puisque son buzzer beater est incroyable, mais il ne faudrait pas oublier de dire que LeBron lance les Lakers en 1er QT. Il plante les 12 premiers points de son équipe, les autres joueurs sont à la rue. Il a fallu une M-T à AD pour trouver son rythme. Il récupère les lauriers mais sans LeBron, les Lakers ne gagnaient pas aujourd’hui.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top