Lakers

La défense des Lakers a asphyxié les Rockets et ça plaît à Frank Vogel : « Si vous avez une défense élite, ça peut être votre troisième star »

Les Lakers ont sorti les barbelés face aux Rockets.

Source image : YouTube

Après un Game 4 globalement maîtrisé, les Lakers viennent de passer à 3-1 dans leur série contre les Rockets et sont en bonne position pour aller en Finale de Conférence Ouest. Si cet avantage a été construit en partie sur leur duo LeBron James – Anthony Davis, ils le doivent aussi à une défense qui est grandement montée en intensité après la défaite du Game 1. Allez, on se cale et on analyse tout ça.

110-100. Quand on voit le score de ce Match 4 entre Lakers et Rockets, on peut se dire que la partie a été serrée et on ne se doute pas encore du carnage défensif opéré par les Angelinos. Une défense de fer pendant trois quart-temps qui s’est relâchée dans le quatrième, laissant les Rockets revenir d’entre les morts pour nous offrir une fin de match avec un peu de suspense. Mais au global, lorsqu’on ressort les stats de ce match, le constat est sans appel : les Rockets ont shooté à 43% cette nuit, et surtout, c’est James Harden qui a fait les frais des barbelés de Los Angeles. Limité à 2/11 au tir dont 1/6 du parking, le Barbu a été étouffé par les prises à deux. D’après les chiffres d’ESPN, Ramesse a été doublé 17 fois sur pick-and-roll lors du Game 4, plus grand total pour lui sur un match de Playoffs. On se rend vite compte du chantier défensif mis en place pour stopper Harden. Car si les Rockets avaient pu en profiter, il n’y aurait pas eu de problème, mais là où El Barbudo arrivait à s’en sortir pour scorer ou faire scorer les matchs précédents, la nuit dernière, il a fait face à un mur. Après tout, si Harden est doublé, ça laisse un joueur des Fusées ouvert, non ? Eh bah non, les Lakers ont encore une fois bien géré leurs rotations défensives pour fermer les opportunités aux artilleurs adverses et limiter les tentatives à 3-points, une masterpiece. Évidemment, tout ça a bien plu à Frank Vogel, qui considère carrément sa défense comme le troisième membre d’un Big Three.

« C’est une arme aussi puissante qu’une superstar dans un run de Playoffs » a déclaré le coach via ESPN. « Si vous avez une défense élite, ça peut être votre troisième star, pour ainsi dire. […] Quand vous avez la confiance, vous pouvez enchaîner quatre, cinq, six possessions où vous pressez l’attaque adverse, accumulant les stops et après, grâce à notre capacité à partir en contre avec LeBron James en quarterback et en mode attaque, on croit vraiment en notre potentiel en tant qu’équipe. »

La défense des Lakers aura donc été quasi parfaite – limitant les Rockets à 41 points seulement à la mi-temps – jusqu’au quatrième quart. Les Rockets se sont réveillés grâce au relâchement des Gens du Lac, déjà, à un peu plus d’adresse au tir, d’autre part, et un plus gros sentiment d’urgence. Une fin de match pas très bien maîtrisée donc pour Los Angeles, qui va vouloir corriger ça mais aussi limiter le nombre de lancers francs pour James Harden, auteur de huit de ses 20 lancers dans le quatrième acte. Des lancers qui ont permis à Harden de scorer 21 points dans un match où il ne rentre que deux tirs, c’est fort. LeBron James a abordé le sujet après la rencontre.

« James [Harden, ndlr.] est probablement l’un des meilleurs joueurs offensifs de l’histoire de la Ligue. Je veux dire, il a tenté 20 lancers francs et nous avons essayé de faire en sorte qu’il n’aille pas sur la ligne. L’un de nos plans de jeu est de ne pas le laisser obtenir des lancers, |…] et le gars est tellement malin qu’il est quand même capable d’en avoir 20. »

C’est peut-être le dernier point qui manque à la défense de L.A. pour annihiler l’attaque des Rockets et se donner toutes les possibilités de passer au tour suivant : empêcher Harden de scorer sur la ligne. Et quand on arrive à ce niveau, c’est que globalement la défense tient la route. Les Lakers sont sur la bonne voie pour avancer dans ces Playoffs, et affronter… les Clippers au prochain tour ?

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top