Defensive Rankings

Les NBA All-Defensive Teams 2019-20 dévoilées : pour la première c’est logique, pour le reste c’est… folklorique

all-defensive team 9 septembre 2020

Essaie de marquer avec ces cinq-là sur le terrain. Essaie juste.

Source image : NBA

La news est tombée comme un cheveu sur la soupe, ou plutôt comme un cheveu sur le pâté puisqu’on était justement en train de manger du pâté. Bref, les NBA All-Defensive Teams sont tombée peu avant le premier match de la soirée, et nous offrent une fois de plus leur lot de logique, de drapeau bleu-blanc-rouge, et de… droit de vote donné à n’importe qui.

C’est toujours l’un des moments attendus dans la saison. Pour l’égo, pour les fans, pour le CV, et parfois même pour une petite prime. Qui sont les meilleurs défenseurs de la Ligue cette saison ? Enfin… selon le panel de votants ? Zou, tableau, et on en parle juste en dessous.

All-Defensive Teams votes 9 septembre 2020

Un premier cinq finalement plutôt logique, avec la présence évidente des trois finalistes pour le trophée du DPOY, et l’incruste de Marcus Smart et Ben Simmons qui méritent tous deux les éloges. Un petit vent de révolte peut-être pour les fans de Kawhi Leonard ou Bam Adebayo mais que voulez-vous, on n’allait pas partir non plus sur un cinq constitué uniquement de géants.Trois petits bémols selon nous, comme ça, à chaud, et ils concernent la All-Defensive Second Team. Parce que trois Bucks c’est peut-être un peu trop et on aurait bien fait sauter Rico Bledsoe, parce que Patrick Beverley est All-Grande Gueule Team tous les jours mais dans les faits n’a peut-être pas touuuuute sa place ici, et parce qu’on aurait quand même bien posé un Lowry pour faire le joint. Mais que voulez-vous ici on n’a pas la carte de vote, contrairement à certains qui ont donc décidé de proposer youhou jetez un œil ci-dessous.

All-Defensive Teams votes 9 septembre 2020 (2)

En soit pas de scandales en pagaille mais mine de rien quelques détails qui frappent, histoire de faire les vieux cons. En 1 ? Un P.J. Tucker qui échoue une nouvelle fois au pied des récompenses, et on se dirige tranquillement vers un sacré acte manqué sur sa carrière. En 2 ? Ramenez-moi le mec bourré au Cointreau qui a posé Luka Doncic comme on pose une galette en fin de soirée étudiante. En 3 ? Big up Matisse Thybulle car 3.1 il méritait mieux et 3.2 on rappelle qu’il n’est que rookie. On passera pour finir sur les voix offertes à Hassan Whiteside ou Steven Adams, la team stats probablement, vous savez, celle qui ne regarde pas trop les matchs.

Une nouvelle page au grand livre de cette année bizarre est donc écrite, et on envoie encore une fois un tas de air-bisous à notre Rudy Gobert nationale. Allez, on vous laisse, y’a l’équipe du MVP qui joue là, et elle est meilleure sans son MVP.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top