Bucks

Giannis Antetokounmpo pourrait louper le Game 4 contre Miami ce dimanche : le staff médical dit cheville, la street dit complet sauce andalouse

giannis antetokounmpo 23 juillet 2020

C’est que ça commence à sentir vraiment pas bon là…

Source image : NBA League Pass

Alors que les Bucks s’apprêtent à jouer le match le plus important de leur saison, une nouvelle fait suer tous les fans du Wisconsin : Giannis Antetokounmpo pourrait louper cette rencontre suite à une blessure à la cheville. Le MVP en titre, absent alors que son équipe est au bord du ravin ? Attention…

C’est un sujet qui a créé la polémique ce samedi soir, et devrait occuper un bon espace de discussion ce dimanche sur la planète basket. Après avoir perdu les deux premiers matchs de la série face au Heat, Giannis a été observé de près lors du Game 3 et ce sont plusieurs grimaces qui ont été aperçues sur le visage du Freak. Problème de confiance ? Pépin physique ? Et à quel endroit ? Apparemment, comme nombreux d’entre vous ont pu le voir en direct ce vendredi soir, c’est à la cheville que Giannis s’est fait mal. Une cheville droite qui a pris tarif et qui, à la suite de plusieurs réceptions puissantes, a poussé Antetokounmpo à mettre le Game 4 entre de potentielles parenthèses. Le rapport le plus troublant est donc tombé dans la soirée de ce samedi, lorsque Brian Mahoney a indiqué que Giannis avait été vu dans la journée dans les locaux de son équipe et qu’il n’avait clairement pas l’air à l’aise en marchant. D’autres rapports ont confirmé cette impression par la suite. Bien évidemment, en lendemain de défaite et avec une blessure qui se réveille autant, cela n’est pas étonnant. Pas étonnant non plus que le constat d’un jour soit balayé le lendemain, entre une vraie journée de repos, quelques soins en coulisses et l’adrénaline liée à un match aussi important. Car c’est bien cela dont il est question ce dimanche. On ne parle pas de Giannis qui pourrait louper un match de moitié de série, face à une équipe que les Bucks sont sur le point de battre. Non, en l’occurrence, le Heat a la possibilité d’éliminer Milwaukee dans quelques heures. Déroulons même la phrase complète. Le Heat a la possibilité, ce dimanche, d’éliminer Milwaukee, de les balayer 4-0, ce qui représenterait une humiliation extraordinaire, les Bucks possédant le meilleur bilan de toute la NBA cette saison, avec le MVP en titre à sa tête, le Défenseur de l’année et le probable back-to-back MVP de la Ligue. Yep, on est sur ce genre de combo. Et forcément, ça en fait tiquer certains.

Car l’idée ici n’est évidemment pas de tacler un joueur alors qu’il connaît une vraie galère physique. On parlerait d’une belle entorse à la cheville droite, donc pas le genre de truc à prendre à la rigolade. On peut tout à fait avoir des indications du samedi soir qui sont balayées le lendemain, mais on peut tout à fait avoir un Giannis qui se réveille, ne peut pas poser trop de poids sur sa canne, et doit donc dire stop à la série. Ce qui n’arrange clairement pas son coup, c’est qu’Antetokounmpo se blesse après avoir réalisé une très moyenne série jusqu’ici face au Heat. En-dessous de ses exceptionnels standards, le All-Star a buté sur la défense de Miami, n’a pas su comment dominer contre Jimmy Butler et compagnie, et maintenant la cheville s’y met, par-dessus le score de 3-0 dans cette opposition collective. Toute la question autour du joueur, actuellement dans le viseur de beaucoup de critiques, c’est sa capacité à passer outre dans les prochaines heures. C’est-à-dire, comme on l’a vu plus d’une fois avec Kobe (son idole), est-ce que la peine physique et la douleur réelle seront mises de côté pour la mission ici présente, c’est-à-dire éviter un tabassage médiatique sans précédent et une désillusion folle pour sa franchise comme ses coéquipiers en cas de défaite sur un sweep ? Antetokounmpo peut louper ce match, comme il peut aussi inspirer son équipe en serrant les dents et en jouant. Facile à écrire sur un clavier, posé chez soi, mais le point ici est uniquement de rappeler ce que le sport a apporté de magique plus d’une fois. Façon Willis Reed, façon tant d’autres stars, qui ont montré par leur abnégation que tout était possible. Peut-être que pour cette fois, ce ne sera pas possible. Peut-être que, du coup, les Bucks vont jouer différemment et apprendre à l’emporter sans lui, ce qu’ils ont déjà montré par le passé. Peut-être que Giannis va jouer, que Milwaukee va réaliser la remontada du siècle, ou bien que le monstre sera présent mais la discipline du Heat sera trop forte devant cet élan de bravoure. Les prochaines heures seront déterminantes, à la fois pour Giannis et pour les Bucks. Car une chose est sûre, le MVP en titre ne sera pas à 100% pour ce Game 4. Mais qui se pointera devant la falaise, attendu par le peuple pour montrer tout son leadership ?

C’est une situation troublante, flippante, angoissante que rencontre Giannis Antetokounmpo ce weekend. Après une saison individuelle et collective sensationnelles et des yeux qui étaient rivés sur le trophée de champion, voilà la star et ses Bucks proches de l’élimination et la cheville du Freak tire la gueule. Craquez vos doigts, car d’ici 21h30 ce sera la folie sur les réseaux.

1 Comment

1 Comment

  1. Carlin d'Amour

    6 septembre 2020 à 12 h 15 min at 12 h 15 min

    Giannis aux Bucks, c’est fini, sauf surprise. Il n’ira par contre ni aux Heats (ses bourreaux), ni aux Warriors, histoire de na pas faire une « Durant » et risquer d’avoir une étiquette de grosse flippette/pleutreuse pendant 8 générations.

    Raptors (contrepartie dure à trouver, faudra t’il lâcher Siakam ?), Mavericks (contre Porzi + assets ou quoi d’autre ?) voir Jazz (Gobert + X ?)pour moi.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top