Nuggets

Jamal Murray et les Nuggets s’offrent un Game 7 face au Jazz : victoire 119-107, le rendez-vous de mardi soir sera immanquable

Jamal Murray 31 août 2020

Ce mec est en orbite depuis 7 jours.

Source image : NBA League Pass

Il fallait impérativement gagner côté Nuggets pour s’offrir le droit de continuer à rêver de demi-finales de Conférence. C’est chose faite, dans un nouveau duel historique entre Jamal Murray et Donovan Mitchell. Malheureusement pour le Jazz, la défense de Denver a également fait la différence. Rendez-vous mardi !

Réussite : nom féminin, caractérise le succès dans une action entreprise par une entité donnée.

Quel plaisir. Quel plaisir de voir un basket si fluide se jouer à une heure aussi avancée de la nuit, même si au début de rencontre les deux effectifs s’autorisent quelques petites largeurs défensives. Des séquences défensives qui vont rapidement monter d’un cran d’ailleurs, sans pour autant que ça gêne les deux excités de la balle orange que sont Donovan Mitchell et Jamal Murray, qui finiront respectivement… à 44 et 50 points ce soir. Maintenant, il faut aussi saluer, sur le match, l’action de notre bon Rudy Gobert au rebond. C’est en effet ce qui permet, en partie, au Jazz de prendre dix points d’avance d’entrée de jeu. Néanmoins, c’est bien ce qui manquait à Denver depuis le début de cette série qui va aussi faire une sacrée différence sur ce match : la rotation est enfin un peu plus complète, en témoigne le retour de Gary Harris, pour la première fois sur le terrain depuis le 11 mars dernier. Et ce genre de two-way player, c’est clairement oui dans un match comme ça, et à l’arrivée ce sont bien les Torrey Craig, Jerami Grant et consorts qui permettent à Denver de pouvoir reprendre le commandement des opérations et de mener de cinq unités à la pause.

On n’a pas encore parlé de notre gros papou du soir, Nikola Jokić, mais ne vous inquiétez pas, le bougre a bien répondu présent. Le temps de finir de s’enfiler le pot de Nutella sur le banc et c’est parti pour envoyer un peu de caviar aux copains, plutôt sympa la transformation culinaire offerte par le géant des Balkans. Et il est très fort le Niko, car il a très bien compris que ce soir, c’était son copain Jamal qui était en feu. Alors il va provoquer Rudy, le pousser à faire des fautes, bien vu car le bougre se laisse volontiers avoir à chaque fois. D’ailleurs, il semble bien que tout cela ait fait partie de la stratégie de Gary Harris et des siens ce soir : grosses séquences défensives, exploitation des faiblesses adverses. Ça s’est senti, puisque après un 14/21 au tir côté Jazz pour commencer le match, on partait pour Utah sur un bien vilain 5/22. On salue donc l’adaptation très rapide et efficace des Nuggets, pas décidés à rentrer chez eux aussi tôt.

Attention, à partir de maintenant, c’est du grand délire : concours de shoot à dix mètres la main dans la tronche, avec step back en option pour Jamal et Donovan. Honnêtement, on a très rarement vu de duel de ce niveau, on est clairement sur un moment vraiment particulier. Malheureusement, Spida ne prend pas tous les shoots et laisse Denver s’en tirer avec la victoire 119-107 et le ticket pour un match 7 qui s’annonce déjà IMMANQUABLE.

Quel match, mais quel match ! Franchement ? On a rarement vu de duel aussi intense dans une série de Playoffs, et on commence à en avoir vu quelques uns. Bravo Denver, belle défense et surtout ÉNORME respect à Jamal Murray, qui marque dans cette série l’histoire du jeu. Le meilleur dans tout ça ? C’est que mardi soir on remet ça, pour une soirée ou tout manquement au combiné canapé NBA serait tout simplement… criminel.

stats Nuggets Jazz 31 aout 2020

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top