Playoffs NBA

Officiel, on tient notre première demi-finale de Conférence : Raptors-Celtics, si vous voulez vous hyper c’est maintenant

Boston Celtics Toronto Raptors

Echauffement terminé, on passe aux choses sérieuses.

Source image : YouTube

On n’a absolument rien contre les Sixers ni les Nets, les raisons de leurs coups de balai sont aussi logiques que respectables, mais si vous avez fait la sieste depuis une semaine, disons que vous vous réveillez au bon moment. Car on passera dans quelques jours un palier énorme en terme de level.

C’était attendu mais il fallait d’abord faire le taf. Aucun besoin de revenir ici sur ce fameux taf effectué, ce sera fait en temps et en heure, mais voilà donc les Celtics et les Raptors sur le point de se croiser pour une demi-finale de Conférence qui sent la poudre noire, verte et rouge. Le deuxième de l’Est face au troisième, en attendant un Bucks-Heat qui se profile de l’autre côté du parc, et une série qui a tout pour enflammer nos nuits dans les deux prochaines semaines. Deux institutions de basket, l’une des deux légèrement plus historique et l’autre clairement plus « actuelle », en d’autres terme la franchise la plus titrée de l’histoire face aux champions en titre, difficile de faire plus solide comme affiche. Des All-Stars actuels (Jayson Tatum, Kemba Walker, Kyle Lowry, Pascal Siakam), des All-Stars old-school (Marc Gasol), des futurs All-Stars (Jaylen Brown, Fred VanVleet ?), des stars des métiers de bouche (Chris Boucher). Des attaquants racés, des défenseurs référencés, deux coachs parmi les meilleurs du circuit, bref tout simplement deux organisations qui méritent d’être là où elles en sont aujourd’hui après un premier tour en mode échauffement du dimanche.

No disrespect pour les victimes du premier tour mais là on passe clairement aux choses sérieuses, avec tout un tas de question dont on aimerait déjà connaitre les réponses. Le mode Playoffs J de Jayson Tatum se poursuivra-t-il face à la meilleure défense de la Ligue ? Kemba Walker est-il un vrai joueur de Playoffs ? Le mood de champions des Raptors est-il leur plus grande force ? Nick Nurse bat-il Brad Stevens au chifumi ? Kyle Lowry, Marcus Smart, qui mord le plus fort ? Trop d’interrogations là, et une série que l’on imagine déjà aller en sept matchs, pourquoi pas en neuf, en douze matchs même, tant la guerre sportive et stratégique pourrait battre son plein. D’ici-là il faudra malgré tout se fader  encore quelques soirées de premier tour, le temps pour tous ces messieurs de profiter un peu jusqu’à jeudi soir du Space Mountain et de la grande parade, privilège de riches offert à ceux qui torchent leurs séries comme une assistante maternelle torche un gamin. Propre, efficace, et avec respect.

Rendez-vous donc très vite pour le début des choses sérieuses entre deux des meilleures équipes de la Ligue. Vrai test avant le passage – logiquement – de l’ouragan Giannis, là on ne joue plus du tout.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top