Mavericks

Les Mavericks font le taf et égalisent face aux Clippers ! Victoire collective des Texans, chouette, on va avoir une vraie série

Luka Doncic 20 août 2020

Tout le monde a mis la main à la pâte cette nuit à Dallas.

Source image : NBA League Pass

Le premier match avait laissé un goût d’inachevé à Dallas, avec une défaite évitable et des décisions arbitrales plutôt discutables, mais 48h plus tard on n’en parle plus et on avance. Victoire quasi-référence d’une équipe drivée par un génie mais pas que, car cette nuit tout le monde ou presque a mis la main à la pâte à Dallas.

A Dallas on apprend de ses erreurs, probablement que Rick Carlisle a quelque chose à voir là-dedans, et après un 18-2 encaissé dans les premières minutes du Game 1, ce sont cette fois-ci les Mavericks qui frappent les premiers. 15-2 d’entrée sur les ailes d’un Luka Doncic déjà un peu trop merveilleux, et voilà que les Mavs prennent les commandes d’un match qu’ils ne lâcheront finalement… jamais. Tout juste les remplaçants de Doc Rivers, Lou Williams en tête, permettront aux Clippers de démarrer enfin leur match, mais l’écart, lui, reste en faveur des Texans. Des Texans qui s’appuient alors sur le génie de leur meneur slovène, tantôt à la distribution, tantôt au scoring, et sur les ailes inattendues du géant Boban Marjanovic, qui transforme au deuxième quart tout ce qu’il touche en repas. Le principal problème des Clippers en cette première mi-temps ? Un Paul George très rapidement en foul trouble, en trouble tout court d’ailleurs, et un scoring qui peine à être réparti derrière le duo Lou/Kawhi. Le seul qui permet à L.A. de rester accroché au wagon ? Reggie Jackson, auteur de trois tirs primés consécutifs, histoire de se rappeler au bon souvenir de sa grande époque, celle où il tournait à plus de 17 points par match, wow. Quoiqu’il en soit les Mavs sont devant à la pause, de peu ais bien assis sur leur domination dans l jeu et c’est plutôt bon signe.

Le troisième quart ? Il sera… long, possible même que votre serviteur ait cligné une ou deux fois des yeux, et dans ce marathon d’ennui, désolé hein, parsemé de lancers ou autres temps-morts, Kawhi Leonard sera une fois de plus bien seul pour sonner la révolte des Clippers, d’autant plus qu’en face les fautes de Luka Doncic ne sont pas un problème car le supporting cast fait le taf à merveille. Tim Hardaway Jr., Seth Curry et Trey Burke assurent au relais des deux leaders, l’écart grimpe et atteint même les 18 points, belle inspiration car l’accélération spectaculaire de Kawhi entre la fin du troisième et le début du quatrième commencera à filer quelques sueurs froides aux fans des Mavs, d’autant plus que Doncic nous gratifie d’une faute aussi stupide que malvenue dès l’entame du dernier round, l’obligeant à laisser sa place une fois de plus. Mais on vous l’a dit, la bench mob des Mavs a assuré ce soir et mettra un dernier coup de collier pour repousser le dernier assaut de Clippers toujours à la recherche du petit Paul George perdu au milieu du magasin, avant d’aller parapher ce premier succès des texans en Playoffs depuis… avril 2016.

Un succès qui relance donc une série qui ne manquait déjà pas de piquant, et le Game 3 de vendredi soir prend d’un coup des allures de tournant. Bucks, Lakers, Clippers même combat, ce début de Playoffs n’a décidément rien d’une balade de santé…

stats Mavs Clippers 20 août 2020

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top