Jazz

Mike Conley quitte la bulle pour la naissance de son fils : bonne nouvelle pour lui, moins bonne pour le Jazz, quoique…

Mike Conley 8 avril 2020

Ne vous inquiétez pas, il revient envoyer ses briques dans quelques jours.

Source image : Youtube

Alors que tout le monde a la tête aux Playoffs dans la bulle, Mike Conley avait mieux à faire pour commencer la semaine. Si, si, c’est possible. Le meneur du Jazz a temporairement quitté ses coéquipiers pour assister à la naissance de son deuxième enfant, félicitations à lui. 

Ce n’était pas forcément le meilleur timing, mais au vu des circonstances, impossible de le blâmer, évidemment. Le meneur du Jazz est parti retrouver sa femme dimanche matin pour la naissance de son deuxième fils, et c’est bien normal. Mais à l’approche des Playoffs, c’est-à-dire ce soir, Utah perd un élément clé de son jeu, quoique. On va rester polis en se contentant de dire qu’il a vécu une transition compliquée sur les bords du lac salé depuis son trade l’été dernier. Le Jazz voulait Mike Conley, ils ont eu sa version Wish. Il est passé (tenez vous bien) de 21,1 points et 6,4 passes à 43,8% au tir de moyenne la saison dernière, à 14,4 points et 4,4 passes à 40,9% au shoot cette saison. Décevant ? Plutôt ouais, surtout pour celui qui était censé s’intégrer en deux-deux à sa nouvelle équipe aux fondamentaux défensifs unanimes et à la philosophie de jeu finalement peu éloignée de celle des Grizzlies à l’époque du Grit and Grind. From Mike Conley to Raymond Felton real quick. La mayonnaise n’a donc pas pris, mais, il y a eu du mieux sur cette reprise.

Attention, on n’est pas encore sur du John Stockton, loin de là, mais… c’est un peu mieux. L’impact n’est toujours pas flamboyant mais les stats remontent. Chez Mickey, Money Mike tourne à 18 points et 5 assists par match, le tout à 43,2 % au tir dont 37,2% du parking, c’est déjà ça de pris, même si à 32 millions de dollars la saison, on aurait pu espérer mieux. De plus, Quinn Snyder a révélé, dans des propos relayés par ESPN, que Conley était enfin en train de trouver ses marques et son jeu avec Utah, les voyants commencent à passer du rouge au orange. Sauf que voilà, comme évoqué, Mike a du partir de la bulle au moment où l’on passe aux choses sérieuses. Il a prévu de revenir pendant les Playoffs, mais on ne sait pas quand ce sera et combien de temps devra-t-il passer en quarantaine. Si son retour se fait sans encombres (tests négatifs, etc.), il pourrait revenir pour le Game 3 ou 4 contre les Nuggets. Sachant qu’un joueur doit passer quatre jours en quarantaine après son arrivée dans la bulle, tout ça pourrait varier en fonction de sa date de retour, affaire à suivre.

Mike Conley devra donc faire l’impasse sur les premiers matchs du Jazz en Playoffs. La naissance du bambin passe avant le reste, logique. Coup dur ou non pour Utah ? C’est ce qu’on va voir à partir de ce soir, 19h30, en attendant son retour. Si le Jazz peut avoir ne serait-ce qu’un match ou deux du vrai Mike Conley contre Denver, ils sont preneurs.

Source texte : ESPN / USA Today

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top