Kings

Record de franchise pour les Kings face aux Lakers : 21 ogives du parking, ça va faire la fête fort dans l’avion du retour

Quand tu prépares l’arrivée de ton futur franchise player.

Source image : NBA League Pass

C’était donc le dernier match de la saison régulière pour les Kings comme pour les Lakers, et le hasard de la vie a voulu que ce match oppose les deux ennemis californiens, le real King et les fake Kings, le Roi LeBron et ses troubadours. Au bout du compte les troubadours étaient en fait du côté de LeBron, et les Kings ont profité du derby pour faire péter un record de franchise. Tout le monde s’en fout mais c’est dit.

Regrets maximaux côté Kings, enfin on sait pas, enfin peut-être. Car le dernier match de cette fin de régulière sous la bulle aura été le théâtre d’un vrai feu d’artifice de la part des hommes de Luke Walton. Pas d’Anthony Davis en face (peur d’Alex len selon nos sources), pas d’Alex Caruso car on économise les cadres, pas de Kyle Kuzma non plus car trop alcoolisé après la fête donnée en l’honneur de son game winner de l’avant-veille. Du coup J.R. Smith se retrouve un peu seul avec LeBron James comme seul lieutenant, et très logiquement les Kings dominent, en envoyant de la bombe du parking à en perdre haleine (A. Len). Bogdan Bogdanovic, Cory Joseph puis Buddy Hield en sortie de banc ? 16/28 au total pour les trois foufous, bien aidés ce soir par un Nemanja Bjelica toujours aussi mal coiffés mais en mode distribution avec 13 caviars, record en carrière à la clé. Un autre record pour les Kings ? Celui du nombre de tirs rentrés du parking, puisque le 21 du soir est tout simplement la meilleure marque de l’histoire pour la franchise qui n’a de couronne que sur son logo. Un énorme tir groupé, couplé à de belles rentrées une fois de plus de Daquan Jeffries et surtout Jabari Parker, alors que le pauvre Harry Giles n’a même pas de temps de jeu lorsque tout le monde s’en tamponne.  Ah oui, les Kings ont gagné ce match d’ailleurs, mais on répète une dernière fois que tout le monde s’en fout.

Ce que cette orgie de tirs prouve ? Absolument rien, si ce n’est que les Kings sont bel et bien une équipe composée de joueurs de basket et qu’il est bien dommage de les avoir vu chier leur reprise à ce point-là. Pas de quoi pavoiser après une victoire face à des Lakers en mode trottinette, mais quelques regrets néanmoins au vu de l’état d’esprit affiché à Orlando par les hommes de Luke Walton. Allez, on se retrouve la saison prochaine pour une nouvelle saison Playoffs, heureusement qu’on les aime bien parce que ça commence à faire long.

stats Kings Lakers 13 août 2020

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top