News NBA

Les règles sont connues concernant les invités dans la bulle : spoiler, si vous connaissez un joueur via Twitter, ça suffit pas

Lou Williams femmes 13 aout 2020

Lou Williams ne pourra même pas inviter toutes ses femmes…

Source image : inflexwetrust.com

Alors que les derniers résultats de tests ont une nouvelle fois démontré l’efficacité de la bulle d’Orlando avec zéro cas positif, il y aura bientôt du mouvement au sein de cette dernière. Les équipes non qualifiées pour les Playoffs vont quitter le pays de Mickey, tandis que les joueurs pourront inviter des proches à Disney World après le premier tour. Mais qu’entend la NBA par « proches » ?

C’est justement pour répondre à cette question que la Ligue et l’association des joueurs (NBPA) ont envoyé un mémo aux différentes franchises mercredi, mémo obtenu par ESPN. Adrian Wojnarowski a ainsi pu nous apporter des précisions sur les conditions d’éligibilité des invités. Mais avant de se pencher sur ces dernières, quelques indications sur le nombre d’invités autorisés par joueur. Chaque joueur pourra faire venir quatre personnes de son entourage, barre qui peut être dépassée pour les enfants. 17 chambres d’hôtel sont réservées aux invités pour chacune des équipes toujours en course au moment des demi-finales de conférence. Maintenant, penchons-nous sur la vraie question : qui aura le privilège d’intégrer la bulle floridienne ? On vous prévient, si vous avez échangé un jour sur Twitter avec Evan Fournier, c’est mort, ça suffit pas. Uniquement des membres de la famille seront autorisés à venir, ainsi que des amis proches qui possèdent une relation de longue date avec le joueur. Partenaires business, agents, entraîneurs, kinés, cuistot perso, tatoueurs, jardinier, femme de ménage, crush insta… tout ça c’est niet.

Évidemment, les invités qui pourront intégrer la bulle devront passer par une période de quarantaine. Deux possibilités : trois jours dans le marché de l’équipe en question avec ensuite quatre jours à Disney (déplacement qui se fera via des vols avec les avions de la franchise), ou alors une quarantaine de sept jours en allant directement à Orlando, mais en restant en dehors de la bulle au cours de celle-ci. Les proches pourront ensuite assister aux matchs de Playoffs, mais pas tous à la fois. Un billet par joueur et par match pour un invité, pas plus. Cet invité pourra cependant amener un enfant avec lui, à condition qu’il ne fasse pas plus de 81 centimètres. Les limites de taille, ce n’est pas uniquement pour le Big Thunder Moutain, et ça marche aussi dans l’autre sens. On aurait bien aimé voir les discussions sur le sujet, c’était sûrement épique.

L’arrivée des proches à partir des demi-finales de conférence a pour objectif de lutter contre l’isolement et la solitude que peuvent ressentir certains joueurs aujourd’hui dans ce contexte si particulier. Récemment, Jaylen Brown s’est exprimé concernant l’impact de la bulle sur la santé mentale des joueurs, en mettant notamment en avant la difficulté liée au fait d’être éloigné de la famille et des amis. Consciente de cet aspect, la Ligue fait donc de son mieux pour répondre à cette problématique, mais doit aussi veiller à conserver au maximum les conditions qui permettent aujourd’hui une belle reprise. Car on le sait, le moindre test positif à l’intérieur de la bulle peut potentiellement tout faire dérailler. Pour réduire les risques par rapport à ce scénario, les proches des joueurs ne pourront pas utiliser les différentes attractions de Disney World et devront évidemment rester au sein même du campus.

Les règles sont connues pour l’arrivée des familles dans la bulle de Mickey, qui pourraient intégrer cette dernière dès le 31 août prochain. Allez, un peu moins de trois semaines à tenir, et les joueurs se sentiront un peu moins seuls. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top