Lakers

Les Lakers s’inclinent 105-86 face à un Thunder appliqué : difficile de jouer au basket en lendemain de cuite

Alex Caruso

Le jeu des Lakers en une seule image, merci Alex.

Source image : NBA League Pass

Des Lakers certains de finir premiers à l’Ouest ont croisé le fer cette nuit avec le Thunder, qui doit gagner pour espérer améliorer sa condition à une grosse dizaine de jours des Playoffs. Bon, vous commencez à capter le tableau, ça ne s’est pas battu bien vigoureusement côté Californien, et tout le monde est content au final, sauf notre cafetière et nos yeux. 

La soirée s’annonçait pépouze pour les Lakers, qui ont assuré leur première place et « l’avantage » du terrain jusqu’au Finales de Conférences minimum. C’est donc sans pression aucune, sauf peut-être dans la gourde de Gérard, que les Angelinos ont abordé la rencontre. Et devinez quoi ? On aurait dit de la pré-saison. Allez, il y a quand même deux trois passages intéressants, à l’image d’un Alex Caruso qui monte réveiller le cercle somnolent en lui écrasant un bon gros dunk des familles dans la tronche. En face, un peu de mélodie de Shai Gilgeous-Alexander et Chris Paul permettent à OKC garder une petite dizaine de points d’écarts acquise en début de rencontre. Pendant ce temps, chez nous on est passé à la caféine directement en intraveineuse pour tenir le choc. Sur le banc des Lakers, Jared Dudley sort un UNO histoire de passer le temps, et si les assistants de Frank Vogel sont rivés sur leurs tablettes, c’est certainement parce qu’ils se mattent une série Netflix. Sinon, côté statistiques, LeBron est à 10 points, 4 rebonds, 2 passes, son poto le mono-sourcil à 9 points et 5 rebonds. Pas terrible du tout, et la seule chose qu’on souhaite à cet instant c’est retrouver la NBA des grands soirs et non de la Summer League. Ah oui, le score à la mi-temps : 52 – 45 OKC, désolé mais à partir de maintenant on mettra autant d’énergie dans ce papier qu’il y en a dans ce match.

Un chouïa  plus quand même, sinon on n’aurait même pas fini l’article. Effectivement, si on regarde bien ce début de second acte, c’est un peu plus intense, mais mettez d’énormes guillemets sur le intense. C’est mou, mais pouvait-on s’attendre à autre chose de la part d’une équipe qui joue désormais sans la moindre pression ? On a une pensée émue à ceux qui ont choisi le King ou AD en TTFL, soyez forts, et éloignez vous de tout objet tranchant, la vie a encore beaucoup de best picks à vous offrir. Le match ? Il y a désormais 15 points en faveur d’OKC, mais ce qui nous intéresse, c’est plutôt de nous faire une compilation des visages de joueurs luttant contre l’appel du lit, et de regarder si le dernier Joséphine Ange Gardien est disponible sur TF1 Replay. Allez, petit spoiler, on va éclipser la fin du match, et vous n’aurez pourtant rien manqué en dehors du filet de bave pendouillant de la bouche de Dwight Howard, déjà entré dans une phase de sommeil profond. Score final ? 105 – 86 pour OKC, petite victoire gratos, ça fait toujours plaisir.

Merci les garçons, vous avez ce soir remplacé les somnifères de beaucoup de gens. Maintenant ? On va surtout profiter de la pistoche côté Lakers, en attendant mi-août tranquillement. Pour OKC, chaque victoire continuera de compter, alors il faudra prendre chaque match avec (au moins) autant de sérieux que celui-ci. 

Lakers Thunder stats

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top