Nuggets

Les Nuggets viennent à bout des Spurs 132-126 : Michael Porter Jr. a bouffé texan pendant 48 minutes, et il avait super faim

Michael Porter Jr

Le regard de tueur mon pote.

Source image : NBA League Pass

C’est une affiche 100% Ouest que la NBA nous a proposé à 22h. Les Spurs du gourou Gregg Popovich, face aux Nuggets de l’armoire à la glace la plus souple de l’histoire du sport, Nikola Jokić. Enfin ce soir, l’équipe de Denver était plutôt celle de Michael Porter Jr. Le minot a noirci une fois de plus la feuille de match et guidé les siens dans une partie qui n’était pas gagnée d’avance face à des Texans plus que déterminés à continuer de rêver de Playoffs. 

On aura fait grave pire pour un match à une heure où beaucoup d’entre vous ont encore leur TV allumée. Allez, désolé Mimie, mais ce soir c’est Gregg Popovich qui va tenter de maintenir en vie un possible miracle pour San Antonio. Malheureusement pour le technicien préféré de ton technicien préféré, le petit Michael Porter Jr. ne l’entend pas de cette oreille et montre au coach des Spurs de quel point il se chauffe : 3/3 depuis le parking pour commencer, il n’a pas notre temps le gamin. À la mi-temps, ça nous fait un petit 14 points tout mignon mais qui aide pas mal ses collègues, parce qu’en face ça veut clairement jouer les Playoffs. Ce sont alors ces bons Derrick White et Rudy Gay qui prennent la gonfle pour S.A. : 3-points, lancers, drives, jumpers au poste, retournées acrobatiques, tout est bon pour rester dans les talons des représentants du Colorado. Globalement la marque se répartit plutôt bien à la pause, pour nous donner un 58-58 au moment de prendre un quart d’heure de repos.

Allez, retour du vestiaire, et ça va tout de suite se mettre parler un basket efficace côté Texan. Temps mort pris très tôt par les Nuggets, hors de question de voir l’adversaire se faire la cerise comme ça sans réagir. Ça fout la haine à DeMar DeRozan qui récolte une technique après s’être fait contrer par Torrey Craig, en même temps il y a de quoi se vénère. On parle on parle, mais pendant ce temps là, le petit Michael à remis la machine en route et profite de l’usine à caviar serbe pour permettre aux siens de recoller au score, tout en allant au charbon défensivement pour assurer le double-double. On est clairement pas prêt si le Joker se trouve un assistant régulier pour l’aider à accomplir ses méfaits pendant les Playoffs. Il reste 12 minutes, et ça fait égalité 89-89. Ni une ni deux, c’est encore et toujours sur Mika que les Nuggets vont se reposer : grosse crêpe, deux petits 3-points juste derrière, c’est très propre. Ajoutez un peu de Mason Plumlee, saupoudrez de Jerami Grant, lui aussi plutôt caliente ce soir avec 22 points, et ça fait trois possessions d’avance pour le Mile High Basketball à un peu plus de quatre minutes du buzzer final. Et qui met les deux paniers qui tuent le match ? Bah tiens, toujours Micky, qui finira à 30 pions, 15 rebonds et 1 contre, à 57,9% au tir. Chapeau monsieur, vous y êtes pour beaucoup dans la victoire de votre équipe, score final 132 – 126.

Désolé les Spurs, mais ce soir, un jeune homme de 22 ans vous prive de la victoire. L’air de la Floride réussit carrément bien à Michael Porter Jr. et on lui souhaite d’être tout aussi performant quand la douce odeur des Playoffs se fera sentir chez Mickey. En attendant, bonne victoire des Nuggets, parce que la suite du calendrier s’annonce un peu plus… mouvementée.

stats Nuggets Spurs 6 août 2020

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top