Celtics

Marcus Smart se mange 15 000 balles d’amende pour avoir critiqué les arbitres : 1500 tours de Space Mountain en moins, ça craint

Marcus Smart 2 août 2020

Un masque sur la bouche pas de problème, Marcus parle juste un peu plus fort pour qu’on l’entende.

Source : YouTube

Trois nuits à peine que la NBA est réapparue dans vos vies et on a déjà un vainqueur. Enfin façon de parler hein, car vous n’êtes pas sans savoir que Marcus Smart – c’est lui le vainqueur – et les Celtics ont perdu leur premier match face aux Bucks. Et c’est justement ça qui a gonflé le philosophe de Boston, lui qui a estimé un peu trop fort que la défaite aurait pu être évitée si les arbitres de la rencontre n’avaient pas mis cent balles sur la victoire de Milwaukee. Enfin on s’comprend.

Pour ceux qui ont pu voir en direct le choc de la nuit de vendredi entre les Celtics et les Bucks, trois choses vous ont probablement frappé. La première ? Le talent de Jayson Tatum est encore en quarantaine et on attend son retour avec impatience. Sinon ? Giannis Antetokounmpo is still a beast, le Greek Freak nous ayant tapé un bon gros code Wi-Fi en une trentaine de minutes, back to basics. Et il y a pour finir ce léger débat autour du traitement de Giannis justement, qui selon les fans des C’s auraient pu se faire siffler au bas mot une centaine de fautes, car c’est bien connu : le fan de Boston fait partie des plus objectifs du game et assume chaque défaite sans crier à l’injustice. Plus sérieusement ? On a effectivement noté quelques incohérences du côté des hommes en gris, incohérences à ranger au rayon du traitement habituel des stars par les refs plus que dans celui d’un scandale éhonté. Cerise sur le seum des C’s, une faute sifflée à Giannis en toute fin de match, sa sixième, reconsidérée après visionnage de la vidéo, et finalement donnée à un Marcus Smart qui avait pourtant semble-t-il bien joué le jeu en se prenant un carton dont il a le secret. Faute de Marc Intelligent, Giannis reste sur le terrain et victoire des Bucks, il n’en fallait pas plus pour le roquet des C’s pour l’ouvrir en grand en conférence de presse, et en parlant encore plus fort que d’habitude histoire qu’on l’entende bien à travers le masque :

« Pour être très honnête, je pense qu’on sait tous ce qu’il s’est passé. C’était la sixième faute de Giannis, et ils (les arbitres) ne voulaient juste pas qu’il sorte. Il faut appeler un chat un chat. »

Raison ou tort, le message est en tout cas arrivé aux oreilles d’Adam Silver et c’est donc un petit chèque de 15 000 boules qui a été expressément demandé à Marco, argent qui servira peut-être à racheter un stock de Tropicana pour les buffets matinaux des hôtels d’Orlando. La NBA de retour après quatre mois d’absence et dans ces conditions étranges c’est aussi une NBA qui manque de thune, alors merci aux génies de la punchline de renflouer les caisses dès la reprise, un peu de beuure dans les épinards ne fait pas de mal.

Une défaite, un grognement de quelques secondes et 15 000 balles de punition, belle entrée en matière pour Marcus Smart. Allez, vivement la prochaine défaite des Clippers, parait que Patrick Beverley a trop de sous sur son compte.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top