Nets

Les Nets signent Justin Anderson pour remplacer Michael Beasley : retour d’un ancien de Brooklyn, parfait pour faire le nombre

Voilà qui change tout (ou pas).

Source image : YouTube

Touché par le COVID et renvoyé de la bulle d’Orlando il y a cinq jours, Michael Beasley ne reviendra pas chez Mickey avec les Nets. Ça, on le savait déjà. Par contre, on ne connaissait pas encore l’identité de son remplaçant. C’est désormais le cas. 

Il s’agit de Justin Anderson, l’arrière-ailier de 26 ans qui est déjà passé par Brooklyn cette année, et qui rejoint donc Orlando pour la fin de saison. La nouvelle a été balancée par Shams Charania de The Athletic à travers son compte Twitter. Après l’annonce du retrait de B-Easy, Anderson était pressenti pour prendre sa place mais ça demandait encore confirmation. Comme indiqué au-dessus, l’ami Justin connaît la maison puisqu’il a porté les couleurs des Nets en janvier dernier. Trois petits matchs, contrat de dix jours, rien de fou mais cela a peut-être joué dans le choix de la franchise new-yorkaise, d’autant plus qu’Anderson a évolué avec l’équipe de G League affiliée à Brooklyn – les Long Island Nets – entre fin janvier et début mars. Performant dans la ligue de développement mais en galère pour se faire une place au plus haut niveau, le 21è choix de la Draft 2015 ne devrait pas révolutionner l’équipe de Jacque Vaughn, décimée par de nombreuses absences, et pas des moindres. En plus de Kevin Durant et Kyrie Irving, les Nets devront faire sans Spencer Dinwiddie, DeAndre Jordan, Wilson Chandler, Taurean Prince, Nicolas Claxton et donc Michael Beasley. Ça en fait du monde à l’infirmerie, mais cela permettra peut-être à Justin Anderson de se montrer un peu afin de retrouver plus durablement la Grande Ligue à partir de la saison prochaine.

Passé par Dallas, Philadelphia et Atlanta avant Brooklyn, Justin Anderson totalise plus de 200 matchs en NBA, pour des moyennes de 5,3 points et 2,5 rebonds. C’est l’occasion ou jamais pour lui de prouver qu’il a bien le niveau pour assurer un petit rôle chez les grands. Et ça va commencer dès les matchs de préparation chez Mickey, même si Anderson doit évidemment d’abord passer par une période de quarantaine. Durant ces matchs-là, coach Vaughn devrait distribuer les minutes et tenter des choses pour trouver la meilleure formule possible sur le plan collectif. À Justin d’en profiter. Au programme des Nets, il y aura les Pelicans (22 juillet), les Spurs (25 juillet) et le Jazz (27 juillet), puis ils s’embarqueront dans un périple de huit matchs de saison régulière avec comme objectif de conserver leur septième place à l’Est, eux qui sont juste devant le Magic (30 victoires – 34 défaites pour Brooklyn, 30-35 pour Orlando) dans la hiérarchie de la conférence. Bon, soyons honnêtes, y’a de grandes chances que les Nets fassent surtout de la figuration à Disney mais pour Anderson, c’est plutôt une bonne chose.

Justin Anderson qui rejoint Brooklyn, autant dire que ça ne devrait pas bouleverser la bulle floridienne. Mais ça reste une opportunité intéressante pour le bonhomme, à lui de la saisir.

Source texte : Shams Charania – The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top