Hawks

Les highlights de John Collins en 2018-19 : 25 matchs de suspension, on parle de sa sanction ou de son temps passé en l’air ?

John Collins

Plus de posters que n’en ont Tokyo Hotel dans les chambres d’adolescentes des années 2000.

Source image : YouTube

Sixième meilleur ailier fort de la saison en cours selon la rédaction de TrashTalk, John Collins n’a pas de best-of de sa saison NBA du fait notamment d’une suspension de 25 matchs qui l’a privé de la moitié de l’exercice. Mais lorsqu’il a joué, il a plané sur la concurrence et quand John plane, il plane haut.

Le nouveau Walter White de la NBA nous a mis de la poudre aux yeux… dès qu’il a pu jouer cette saison. Selon des sources proches du joueur il n’est jamais high après avoir consommé mais bon dieu qu’il l’est quand il fait chauffer ses mollets. Il n’a jamais eu de bad trip néanmoins il en fait vivre tous les soirs à ceux qui défendent sur lui. S’il est à l’origine de yeux rouges c’est qu’il fait pleurer les joueurs de l’équipe qu’il affronte, s’il défonce quelque chose c’est bien la raquette adverse, s’il prend de l’héroïne c’est qu’une actrice connue a fini dans son lit et si l’on parle d’un surplus de croissance on parle évidemment de bouteilles de lait. En somme la seule chose qu’il fume, c’est la NBA.

Un des joueurs les plus athlétiques de la Ligue et un des plus violents avec le cercle. C’est un bel alliage quand il s’agit d’être un excellent dunkeur, or un excellent dunkeur produit souvent une magnifique compilation, alors on vous souhaite un bon visionnage et n’oubliez pas de consommer uniquement ce que votre médecin vous prescrit.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top