Heat

Les highlighs de Jimmy Butler en 2019-20 : plus de buckets que dans n’importe quel KFC, et ça donne vachement envie de ressortir

Deuxième meilleur arrière de la saison en cours selon la rédaction de TrashTalk, Jimmy Butler a réalisé une saison de patron, plus au niveau du leadership que des statistiques, mais Jimmy est sans aucun doute devenu le nouveau boss de South Beach. Mettre moins de paniers que ce dont il est capable ne l’empêche surtout pas d’en mettre de beaux et il suffit de regarder cette vidéo pour s’en rendre compte.

Des fondamentaux à la Duncan et une capacité à finir si fort au panier qu’on en entendrait un Bam. Kelly ronie, les adversaires, comme diraient les québécois Jimmy s’en Chris, il aime les défier uniquement dans le but de leur montrer qu’il est le Meyers. C’est un homme de défi, il adore prendre Derrick pour remporter tous les matchs, et s’il jure sur le Goran qu’il va gagner, alors il va gagner. Lors d’un débriefing d’une rencontre, son adversaire direct s’exprime souvent par les mots suivants « Jae réalisé tout Tyler qu’il était bien trop fort, Andre alité, c’est impossible d’aller le chercher. » Vous l’aurez compris, Jimmy Butler aime mettre en avant ses coéquipiers, il les met en avant que ce soit sur le terrain ou dans les médias. Il les défend à travers du trashtalking et de belles phrases, en somme comme dirait Orelsan… Jimmy punchline.

Moins de tirs de loin et plus de lancers-francs ne font pas de Butler un joueur moins spectaculaire. Sa polyvalence et son intelligence de jeu sont un massage pour les yeux des fans de basket-ball, alors envoyez la sauce.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top