Lakers

Les Lakers disent non à une aide gouvernementale pour les « petites entreprises » : 4,6 millions de dollars rendus, sûrement un nouveau record NBA

Lakers et petite entreprise dans la même phrase, really ?

Source image : YouTube

Avec la crise économique qui accompagne la crise sanitaire du coronavirus, la survie de nombreuses entreprises dépend des dispositifs d’aide qui peuvent être mis en place par les instances politiques. Les Lakers ont candidaté à l’un d’entre eux et ont reçu une belle petite somme, avant de la refuser. Explications.

4,6 millions de dollars. Voici le montant obtenu par les Lakers à travers le Small Business Administration’s Paycheck Protection Program, un programme visant à soutenir les petites entreprises ainsi que les organisations sans but lucratif, en les aidant financièrement pour qu’elles puissent payer leurs salariés et couvrir leurs différentes dépenses malgré le contexte actuel très difficile. Bon déjà, que les Lakers soient considérés comme une petite entreprise, ça sonne assez bizarre vu le prestige et la valeur de la franchise, estimée autour de 4,4 milliards de dollars d’après les chiffres de Forbes datant du mois de février, soit un mois avant la suspension de la saison. Sauf que c’est le nombre de salariés qui prime et avec environ 300 employés, la mythique franchise californienne a pu faire une demande d’aide (la limite étant de 500 salariés) et c’est ainsi qu’elle a pu percevoir cette grosse somme. 4,6 millions, ça pèse quand même. Mais comme vous avez pu le lire dans l’intro, et d’après les infos d’ESPN, les Lakers ont finalement décidé de dire non à cette aide du gouvernement fédéral, aide qui fait partie plus généralement du CARES Act, le plan de relance économique américain de 2 200 milliards de dollars.

La raison de ce refus ? Sur les 349 milliards qui ont composé à la base le Small Business Administration’s Paycheck Protection Program, la majorité des premières aides a été dirigée vers des entreprises très rentables et à haut capital économique, comme les Lakers par exemple. Et le problème, c’est que dans le même temps, des centaines de milliers d’entreprises beaucoup moins solides financièrement – que l’on peut véritablement qualifier de petites – n’ont pas pu bénéficier de ces aides, alors qu’elles sont les premières à avoir besoin de ce soutien financier. Après seulement deux semaines, le fonds du programme était déjà épuisé, condamnant des structures ne possédant pas les ressources suffisantes pour survivre en ces temps de crise. Et comme vous pouvez l’imaginer, ça a provoqué un petit tollé dans la sphère publique américaine si l’on en croit ESPN. C’est donc pour cette raison que les Lakers, en compagnie d’autres entreprises reconnues, ont décidé de rendre l’argent afin de favoriser un déploiement plus efficace et équitable. Mais si la franchise californienne a vraiment besoin de cash, elle peut contacter la NBA, qui possède également un programme d’aides. En effet, toujours selon ESPN, la Grande Ligue a étendu sa ligne de crédit à 1,2 milliard de dollars suite à la suspension de la saison. Au moins une franchise, dont le nom n’a pas été révélé, a décidé de s’en servir.

Dire non à 4,6 millions de dollars, on ne voit pas ça tous les jours. Mais en cette période décidément pas comme les autres, il y a beaucoup de choses qui sortent de l’ordinaire…

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top